Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

élimination

Méditer, c’est supprimer le tiraillement entre ce que nous sommes et ce que nous voudrions être. P.S.: Dans le billet du 18 mars 2010 il était autant question de non-violence que d’acharnement thérapeutique en fin de vie: confusion.

En savoir plus

dépouillement

Si on est totalement déconditionné, libre de toute influence, on ne peut qu’aimer et on ne peut aimer que le calme de l’esprit, ce "vide" mental auquel tout humain aspire, souvent même sans le savoir. Ce calme du cerveau, ce n'est pourtant pas un but...

En savoir plus

universalité

« La première vraie journée de printemps est une date importante dans une année d’homme. » (Dans les Forêts de Sibérie, Sylvain Tesson, Gallimard 2011, p.147) Le silence n’est pas l’idée du silence. Celle-ci ne nécessite pas pour être émise que l’on parle...

En savoir plus

réécriture

La rubrique "actualité" de ce blog étant peu alimentée, je me rattrape ce jour en vous contant l’essentiel (peu de choses) de ma journée d'hier: A la télé, un baratineur essayait de vendre sa valeur travail au « peuple frondeur » de France. Où est la...

En savoir plus

issue

La question "Désir: l’assouvir ou le maîtriser?" se pose quand le désir survient. Quand il n’existe pas ou qu’il n’est plus là (soit qu’on l’ait assouvi, soit qu’on l’ait maîtrisé), la question ne se pose plus, c’est un peu comme si les alternatives "revenaient...

En savoir plus

préliminaire

« On dit que plus de la moitié de l’effort nécessaire pour résoudre un problème va à l’identification de celui-ci.* » C’est sans doute pour cela que la première tâche du méditant semble être de bien prendre le temps de constater que son mental est difficilement...

En savoir plus

ébranlement

Méditer, c’est pratiquer la révolution permanente. P.S.: En date du 8 mars de l’année dernière on trouvera une définition autrement inspirée de la méditation: suggestion.

En savoir plus

vertige

Qui suis-je, moi l’homme assis là en silence, moi le « méditant »? Autre chose qu’un espace vide créé par lui-même et entouré de rien (même pas de vent), se posant une inexistante (mais essentielle) question? P.S.: Le billet du 4 mars 2011 parlait de...

En savoir plus

condition

Si nous ne savons pas ce que Réellement, Ultimement*, nous voulons, nous humains, alors comment nous guérir de le vouloir, ce serait cela la question. *: Nous nous plaçons ici dans la perspective métaphysique d’une recherche de sens (et nous suggérons...

En savoir plus

devinette

À votre droite ceux qui sont gagnés par la rage de vivre à toute allure leurs vies manipulées. A votre gauche les inconditionnels de la bicyclette lente et du mode de vie qui va avec. Question: sachant que les premiers seront les derniers, qui sont les...

En savoir plus

regret

Le problème avec les nouvelles technologies, c’est qu’elles sont apparues quelques centaines d’années trop tôt dans l’histoire d’une humanité encore totalement vulgaire et cupide, qualités sur lesquelles elles se sont appuyées bien évidemment pour s’étendre...

En savoir plus

évocation

Des nouvelles? Ils s’étaient réunis pour méditer avec sérieux, ils avaient les sourcils froncés, la bonne conscience pour eux. Quand, ni tenant plus, quelqu’un est sorti, je l’ai suivi. C’était une personne nonchalamment sceptique, nihiliste mais néanmoins...

En savoir plus

recouvrement

Le laisser-faire est en quelque sorte la voie et le but, il ne conduit pas seulement le méditant à l'absence de pensée, il est aussi cette absence de pensée. (Et celle-ci reste là tant qu’on la laisse faire, tant qu’on ne veut pas la retenir). P.S.: Le...

En savoir plus

correction

S’isoler dans le silence de l’esprit plutôt que de remplir celui-ci aux fins de notre esclavage vis-à-vis de l’antipoésie, du toujours plus. P.S.: Le billet du 23 février 2011 parlait de non-conformisme, cette qualité des êtres remarquables.

En savoir plus

analogie

Dans la vie de tous les jours, entre ne pas vouloir résoudre un problème (en refusant de le considérer, de lui faire face) et résoudre un problème sans le vouloir, entre ces deux pôles (le premier constitue une attitude, le second un état) il y a tout...

En savoir plus

stratégie

Au plus un problème est lourd au plus il aurait besoin, pour être résolu, d'être pris à la légère. P. S.: Le billet du 22 février 2009 parlait d’unicité.

En savoir plus

polarité

Certains d’entre vous s’en souviennent peut-être: en novembre 2009, j’ouvrais sur ce blog en parallèle aux fulgurances habituelles ("de choses et d'autres") une nouvelle catégorie de celles-ci intitulée "harmonologie". C’est que, alors que je pensais...

En savoir plus

différence

Il apparaît qu'au plus nous avons de biens matériels mais aussi d'idées, d'opinions, d'impressions, de sentiments, de goûts, de rêves, de désirs*, au moins nous sommes (ce que nous sommes Réellement). Nous existons. Les cadavres aussi existent. *: Tout...

En savoir plus

rapprochements

« Je ne vous le fais pas dire. » Si la psychanalyse se trouve bien à l’intersection des deux significations* de « Je ne vous le fais pas dire » (on ne parle pas ici du stop psychanalytique), alors il est permis de rapprocher pour le plaisir de la réflexion...

En savoir plus

prémonition

"So l'm happy tonight. l'm not worried about anything. l' m not fearing any man... Mine eyes have seen the glory of the coming of the Lord. *" C'est ce que disait Martin Luther King le 3 avril 1965. Le lendemain on l’assassinait. Les vies harmonieuses...

En savoir plus