Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

décisions

Où il est encore question d’extrapolation: C’est probablement parce certains méditants se soucient peu des "conseils" de certains "spécialistes" et ne souhaitent rien de particulier de leur assise - surtout pas l’illumination! - que celle-ci est parfois...

En savoir plus

extrapolation

Méditer nous permet de comprendre que les bons moments que l’on vit, assis en silence, ne peuvent être maintenus par la volonté, et même que c’est parce que l’on veut les maintenir qu’ils s’enfuient. Cette leçon serait quelque peu futile si elle se limitait...

En savoir plus

ondoiement

Une publicité télévisée décriant, et la télévision, et la publicité télévisée, est-elle concevable ailleurs que dans le cerveau extatiquement onduleux d’un méditant adepte du grand silence? P.S.: Le billet du 23 avril 2009 parlait de désintéressement...

En savoir plus

exceptions

Les hommes. Tous masqués, sauf au carnaval. Et seuls, assis en silence. Parfois. P.S.: Dans le billet du 20 avril 2007, il était question d’absorption par la nature. C’était le printemps aussi, il y a deux ans jour pour jour.

En savoir plus

hypothèse

Etre mystique ce serait être déconditionné, c'est-à-dire prêt: prêt à admettre n'importe quelle assertion (provisoirement appelée "vérité") aussi étonnante puisse-t-elle paraître pour un mental habitué à fonctionner au départ de références établies et...

En savoir plus

unité

Défaire aurait deux sens: - Le contraire de faire et en ce sens, si tant est qu'une action puisse être de nature sacrée (puisque le sujet de l'action est de toute façon illusoire), ce serait peut-être la seule à l'être, à condition qu'elle débouche naturellement...

En savoir plus

casse-tête

« La tragédie, c’est que les fous n’ont pas conscience de leur bonheur. Ils sont eux-mêmes le bonheur », écrivait Henry Miller tout en achevant la biographie de Nijinsky. Voilà peut-être pourquoi seuls des fous méditent. Qui d’autres que ceux-là désirent...

En savoir plus

astuce

Chercher dans sa tête ce quelque chose que l’on sent sur le « le bout de sa langue » ou dit autrement, dont on sait intuitivement l’existence. Un déclic se produit et cela vient: un flash, un choc, une sensation peut-être pas physique mais aussi intensément...

En savoir plus

indispensabilité

Sans la méditation pour lui donner leurs qualités, le vide et le silence resteraient des notions abstraites. P.S.: Le billet du 4 avril 2009 proposait une courte définition de cette méditation.

En savoir plus

étrangeté

La méditation, la (non-) activité la plus inutile, donc la plus indispensable. Il est vrai qu’il faut largement pratiquer cette (non-) activité pour comprendre cela, ce qui pose un immense problème d’accessibilité à ce Monde Réel qui ne nous demande pas...

En savoir plus

évasion

Passer quelques mois par an dans un coin perdu de l’Inde autrefois prisé des sages. Ce n’est pas que l’on y trouve moins de violence et de douleur que partout ailleurs au monde, mais au moins là, se nourrir de cadavres d'animaux* (viandes et poissons)...

En savoir plus