Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

défiance

La différence entre le bien-pensant (souvent bigot) et le terroriste ne se situe peut-être pas au niveau de son intolérance* mais au niveau du passage à l’acte violent, rageur, voire suicidaire: on peut descendre dans la rue en grand nombre et vociférer en réclamant la tête d’un caricaturiste à Copenhague ou à Paris, d’un écrivain (Rushdie) ou d’un plasticien (Serrano, Kapoor) mais ne pas passer soi-même à l’acte criminel (que l’on cautionnera pour autant en privé): assassinat ou dégradation d’œuvre.

Cette différence est ténue et nous incite à nous méfier de ces masses manipulées et embrigadées, comme on l’a vu avec les Allemands au siècle dernier.

 

 

 

 

*: Vis-à-vis des valeurs occidentales. Par exemple: la liberté de penser, de s’exprimer, de créer, l’égalité des sexes, le respect des plus faibles, la contraception comme allant de soi, le droit d’avorter et de mourir dans la dignité, le respect des lois protégeant les minorités ethniques et sexuelles, etc…

P.S.: Dans le billet du 20 mai 2015 il était question de perfection.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article