Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

méthode

Le monde se partagerait entre ceux qui font d’un rien une montagne et ceux qui font l’inverse. Philosopher pour changer de camp. Puis méditer pour réaliser que ce rien est encore de trop.

En savoir plus

présomption

Tout être humain ou presque balancerait entre l’intuition (souvent inconsciente) que ce n’est pas humainement moral de reproduire la souffrance et son envie (dont les causes possibles, souvent inconscientes aussi, seraient nombreuses: instinct, besoin...

En savoir plus

inaccessibilité

Toute simplification de la complexité du monde serait à jamais temporaire, et réaliser cela, ce serait voir s'introduire par une nouvelle porte le concept d'infini. La réalité ultime serait toujours à distance de celle que l'on vit.

En savoir plus

décroissances

Il y a au moins dix-huit siècles, Patanjali dans ses Yoga sutra considérait qu’aparigraha (littéralement : la non-convoitise) était une des conditions sine qua non de la bonne pratique du yoga. Pour leur propre bien, il enseignait à ses disciples de ne...

En savoir plus

concordance

Penser et n'en être pas conscient est loin d'être la même chose que penser et en être conscient après coup. Cet intervalle entre pensée et prise de conscience peut par ailleurs se « travailler » dans la méditation jusqu'à en arriver à ce que les deux...

En savoir plus

interrogations

La simultanéité de la pensée et de sa perception serait-elle réservée aux plus grandes réalisations de l’esprit? La plupart d’entre nous ne parleraient-ils du présent que pour évoquer quelque chose qu'ils n'ont jamais connu? Le présent serait-il le mythe...

En savoir plus

logos

AUM serait la syllabe sacrée, peut-être la première parole de l'homme et le symbole de son accession à l'humanité (d'où il est trop souvent redescendu, mais cela est une autre histoire). Les lèvres s’écartent sur un O qui, mieux que tout autre son, exprime...

En savoir plus

difficulté

Les uns sont sous la coupe de ce que Schopenhauer appelait le génie de l’espèce à l’œuvre dans la sexualité, les autres se disent disciples de Shiva, le destructeur du mental. Les premiers, pour la plupart, ne voient rien à redire à ce que le monde de...

En savoir plus

cauchemar

L’année dernière, c’était le 9 octobre. Cette année, c’est encore un peu plus tôt, hier en fait. Le 6 octobre correspond au jour ( ecological debt day ) où l’humanité a épuisé la production de ressources naturelles de la Terre pour 2007. Elle en entame...

En savoir plus

casse-têtes

4/5 Méditer, est-ce apprendre à apprendre à apprendre à apprendre à… jusqu’à l’infini ou jusqu’à réaliser que l’on ne sait rien? 5/5 Méditer, est-ce, ayant réalisé que l’on ne sait rien et que ce sera toujours nécessairement le cas, s’en contenter ou...

En savoir plus

casse-têtes

2/5 Méditer, est-ce apprendre ou apprendre à apprendre? 3/5 Méditer, est-ce apprendre à apprendre ou apprendre à apprendre à apprendre à apprendre à… ?

En savoir plus

casse-têtes

1/5 Aucune école ne serait plus importante que celle de la méditation. Malheureusement, pour un étudiant potentiel il y aurait peu à attendre d’un instructeur qui penserait que la méditation s’apprend. Infatué, orgueilleux, prétentieux, vaniteux, suffisant!...

En savoir plus

soudaineté

2/2 Notre mental devrait enfin comprendre qu’il n’y a pas de mental.

En savoir plus

soudaineté

1/2 Ne pas nettoyer le miroir (comme Shen-hsiu), mais casser la vitre (comme Hui-neng)*. *: Hui-neng, le sixième patriarche du bouddhisme, avait raison, me semble-t-il. Cette fulgurance lui doit beaucoup. Pour ceux qui réservent leur opinion sur ce point,...

En savoir plus

révélation

Certaines méditations (dhyana et ses dérivés, vipassana, zazen, etc…) se caractérisent avant tout par l'immobilité en position assise. Elles seraient est la meilleure approximation de l'état d'inertie, la revanche sur l'anxiété, même diffuse, qui caractérise...

En savoir plus

éclaircissements

Le Bouddha fut l’un des premiers à dire le monde comme il est: souffrance. Schopenhauer, Cioran et bien d’autres ont abondé dans son sens. On pensera ce qu’on veut des solutions (un chemin octuple) que le premier proposait pour vaincre cette souffrance;...

En savoir plus

si, par impossible,

Cela fait déjà une semaine que Dorine et André Gorz nous ont quittés mais je vous en dis deux mots - qui suis-je pour en faire plus ? - seulement aujourd’hui, revenant de quelques jours loin de tout clavier. A sa sortie, j’avais trouvé la Lettre à D d’André...

En savoir plus

perspective

Par la réflexion, le méditant peut très bien en arriver à considérer l’orgasme moins comme un plaisir que comme le résultat obligé de son instinct de reproduction. Un tel recul par rapport à la chose ne la rend pas moins agréable; mais alors, elle est...

En savoir plus

compensation

Boire un café avant de méditer le matin accélère la production de pensées, certes; mais cela renforce aussi la faculté d'observer cette production et donc cela favorise la distanciation souhaitée par l'observateur, des pensées qu'il observe.

En savoir plus

enseignement

Toutes les vies mèneraient en fin de compte à la prise de conscience que la vie est souffrance et donc, qu'un jour, il faudra ne plus se reproduire. C'est peut-être ce qu’il faut entendre par progrès.

En savoir plus