Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

suggestion

Pour faire comprendre à celui que le moment présent insupporte et dont la vie passe inaperçue de lui-même, chaque seconde étant perdue dans l’oubli, voire la destruction du temps (il y en a qui n’ont de cesse de le tuer), je suggère de donner à décompter...

En savoir plus

refuge

Certain matin au ciel rosé, l’élan coupé de l’action et de la pensée, le mug de café en l’air dans un geste suspendu, le GRAND SILENCE et puis juste après, cette fulgurance (une pensée au goût reconnaissable entre tous) : Il y a les nouvelles du monde...

En savoir plus

priorité

Il est certainement souhaitable de rechercher le bonheur. Mais le meilleur moyen pour y parvenir n’est pas du tout évident. Beaucoup disent qu’il faut d’abord penser à soi parce qu’ « on le vaut bien ». On trouve notamment dans cette catégorie les adeptes...

En savoir plus

traductions

Il y a ceux qui ont peur que le présent les rattrape et qui donc sont toujours dans des projets (voire dans d’extravagantes acquisitions) tout en ayant encore rien mené à terme (pensons à to achieve, et son rapport avec to complete, voilà en quoi l’anglais...

En savoir plus

parade

Pourquoi les lendemains seraient-ils enchantés et l’avenir radieux? Au niveau individuel, l’avenir sera ce moment où nous serons moins jeunes encore et plus abîmés physiquement, notre corps s’oxydant, nos organes se fatiguant, notre mémoire (pour certains)...

En savoir plus

désintérêt

Être nanti, c’est moins pouvoir tout se permettre que de n’avoir que peu d’envies (que l’on en ait ou non les moyens). La simplicité, non pas celle à laquelle l’homme devra se plier pour survivre (simplicité volontaire, décroissance), mais celle qui le...

En savoir plus

crânerie

Se laisser aller à croire en un dieu identifié et décrit par l’un ou l’autre clergé (ou même individu, gourou, prophète), c’est peut-être se priver de mysticisme, celui-ci consistant à l’éternel étonnement de se voir là, vivant, sans savoir pourquoi....

En savoir plus

lucidité

Dans ses moments les plus lucides, le méditant déplore amèrement trop ignorer encore qu’il ne sait rien. Il pressent qu’il est loin de la sagesse d’un Socrate, telle que Platon la relate. Cependant, il tend quand même de façon générale vers la conscience...

En savoir plus

hypothèses

Nous sommes peut-être bien âgés de milliards d’années mais pratiquement cela ne nous avance en rien. Mieux vaut peut-être considérer que nous sommes vieux de quelques instants seulement (une heure tout au plus), du temps que nous vivons, de l’instant...

En savoir plus

surdité

Nous sortirons tous K-O de cette vie car nous n’en aurons pas trouvé la raison. Personne n’y est jamais parvenu. Et pourtant même en s’appuyant sur les leçons de l’histoire nous persistons à ne pas vouloir le comprendre ou l’accepter. Nous nous reproduisons...

En savoir plus

pétrification

Où le zen rinzaï rabiboche le grammairien avec le métaphysicien c’est peut-être dans ces deux kōan: Doit-on dire « Qui a-t-il avant le passé ? » ou « Qui avait-il avant le passé ? » ? Et doit-on dire « Qui a-t-il après le futur ? » ou « Qui aura-t-il...

En savoir plus

utilité

Certains se demandent quand on doit méditer et si on doit le « faire » régulièrement pour que cela serve à quelque chose. Si j’en avais le culot, ma réponse serait que l’on ne doit pas méditer, car c’est alors comme vouloir rattraper son ombre. Méditer...

En savoir plus

supplication

Considérant que toutes les idéologies religieuses travestissent la pensée originelle soi-disant magistrale dont elles se réclament et que dans le religieux il s'agit donc exclusivement de manipulation, d’usurpation et d’imposture, il faut alors se résoudre...

En savoir plus

ambiguïté

À la question « Qui sait ce qu’est la sagesse ? », le philosophe radiophonique répondit par un « qui sait », sur le mode interrogatif mais aussi (et peut-être surtout) sur le mode exclamatif. Puis il se tut. Gêne. Un ange passa sur fond de ce silence...

En savoir plus

réponse

Dans les ashrams indiens les conversations s’envolaient parfois. Je me souviens par exemple de deux sādhakas qui parlaient de Brahman, la Réalité Ultime, au sortir de la méditation du matin. « Qui sait qui c’est ? », demanda le premier. « Qui c’est qui...

En savoir plus

aporie

Savoir que l’on ne sait rien serait la sagesse. C’est la pythie qui aurait dit cela, parlant de Socrate. Mais n’est-ce pas encore trop présomptueux ? Il faudrait sans doute pour être cohérent, douter aussi de cette définition; et peut-être lui rajouter...

En savoir plus

vertiges

L’autre soir, dans l’idyllique crépuscule j’ai surtout remarqué un avion, feux clignotant, traversant le ciel. Bien plus que les quelques hirondelles heureuses. Mais sans doute y a-t-il bien des choses que je n’y ai pas vues. Je pense à ces Papous invités...

En savoir plus

ésotérisme

Bien qu’amateur de raja yoga moi-même, j’aimerais croire que l’asana n’est en réalité pas une posture définie, dûment décrite dans des ouvrages sans profondeur, mais toute position dans laquelle on se fige. On y est d’abord appelé par la perspective d’une...

En savoir plus

renforcement

De la même façon que la volonté est improductive lorsqu’elle est issue d’une peur et qu’elle s’exerce alors sous une forme de contrainte (voir ce billet http://fautedemieux.over-blog.com/2019/06/improductivite.html ), l’activité épuise lorsqu’on l’accomplit...

En savoir plus

exploration

S’installer dans un fauteuil mais de façon assez inhabituelle. Ne rien prendre avec soi, ne rien écouter (que la nature si l’on est dehors, et le silence intérieur, et ses rêves), ne rien lire, ne rien écrire. Laisser la culpabilité s’installer (on a...

En savoir plus