Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

de choses et d'autres...

différences

Un beau matin, en vous asseyant avec respect devant votre autel (sur lequel un Bouddha les yeux fermés fait très bien l’affaire mais je préfère, moi, y faire trôner un Shiva Nataraja, dansant lui sur le monde) vous vous rendez compte que la statue n’est...

En savoir plus

révélations

Le monde est grand, mais c’est surtout l’étendue de son ignorance qu’il révèle au sédentaire (celui qui croit que rien ne peut être mieux que son enclos) lorsqu’il se hasarde hors de chez lui. Grand, le monde intérieur l'est aussi, et là c’est surtout...

En savoir plus

encouragement

Vous vous sentez parfois coupable ou du moins honteux de ne rien faire ? Essayez alors l’assise en silence et surtout quand elle devient méditation, c’est-à-dire quand elle est dénuée de tout effort conscient*. Vous découvrirez toute l’intensité de ces...

En savoir plus

interrogation

L’assise en silence du yogi est-elle différente de la méditation sur le banc du jardin que chacun pratique de temps en temps* ? Certes. Mais peut-on parler de qualité ? C’est à débattre. Quant aux bénéfices, demanderez-vous si vous êtes du genre pour...

En savoir plus

confirmation

Je remonte de temps en temps au grenier où je pilotais des séances de dhyāna yoga jusqu’il y a peu. J’y médite toujours seul maintenant. Je trouve l’endroit merveilleux. J’allume un agarbathi auquel je fais faire trois tours autour de la statue de Shiva...

En savoir plus

explication

« Pour une fois on est content d’aller travailler », dit, ou plus exactement avoue, lors d’une période de canicule, une infirmière. (Elle encense ainsi l’hôpital récemment ouvert où elle travaille ; il y fait frais car on l’a construit « en fonction »...

En savoir plus

disparition

Le problème, c’est d’être heureux en dépit d’un comportement humain largement accablant et d’un environnement saccagé. La perdition est de plus en plus manifeste : que d’injustice, de tragédies et d’absence d’espoir en ce monde! Le bonheur est-il dès...

En savoir plus

différence

Contempler son jardin mais peiner à se dire que c’est le sien, ce qui pour certains sans doute serait comme un regret. Le nomade s’approprie le paysage. Il sait le faire. Voilà pourquoi il ne souhaite pas le posséder. Tout paysage est le sien. Mais pour...

En savoir plus

satisfaction

La meilleure façon de ne pas être heureux c’est de chercher à l’être (plus tard ou là où l’on est pas). Pourquoi se soucier du bonheur ? Il est là. Quand on ne le cherche pas, quand on ne le veut pas, et même quand on ne se sent pas malheureux de penser...

En savoir plus

suggestion

Les hommes véritablement de Dieu* ne nous suggéreraient pas de nous soumettre à une soi-disant divinité bienfaisante extérieure à nous-mêmes et qui serait attentive à nos efforts pour lui plaire, ils nous conseilleraient plutôt de nous rendre à nous-mêmes....

En savoir plus

exhortation

Beaucoup ont un regard très critique sur le monde, à tel point que le méditant a parfois envie de leur dire : les gars, ce n’est pas si mal que ça. Vous ne pouvez rien faire pour changer le monde, laissez-le vivre sa vie, ce que vous pouvez (peut-être)...

En savoir plus

art

L’art n’existe concrètement que dans la mesure où il est discernable. Le génie, voire le talent ne suffisent sans doute plus de nos jours, quand tout le monde s’exprime et peut être vu sur écran. Da Vinci serait-il cependant sorti du lot ? Peut-être....

En savoir plus

évidence

La vie humaine n’allant pas durer (notre espèce est manifestement à son crépuscule), que doit faire le méditant sachant que même son silence ne servira pas le monde ? Doit-il quand même s’asseoir et méditer? Vaste question, à considérer sans relâche....

En savoir plus

gratuité

Méditer permet de rattraper le temps qui passe et de lui emboîter le pas. Cela peut servir donc, et on peut voir cela comme un plus, mais gardons-nous de croire que c’est une pratique « en vue de ». Ce qui se passe quand on médite se suffit à lui-même....

En savoir plus

interrogations

Les questions fondamentales du méditant sont-elles de se demander qui il est, pourquoi il existe et comment il se situe par rapport ce qu’il voit de lui et du monde, ou n’y a-t-il pour lui que deux questions (réellement) fondamentales (auxquelles d’ailleurs...

En savoir plus

résignation

Une ancienne sportive « de haut niveau » nous informe qu’elle veut désormais vivre l’instant présent. Mais peut-on jamais ne pas le vivre, cet instant présent ? Sans doute cette retraitée voulait nous dire que cet instant, elle allait essayer d’en profiter,...

En savoir plus

basculement

Je l’ai déjà écrit plusieurs fois ici: http://fautedemieux.over-blog.com/article-14527676.html et ici http://fautedemieux.over-blog.com/2020/10/pessimisme.html et je me plais à le redire : Le basculement, c’est quand pour la première fois dans l’histoire,...

En savoir plus

précision

La vie n’est pas entre ces deux extrêmes que sont l’immobilité du méditant et le nomadisme du voyageur. La vie est ces deux extrêmes. Entre les deux on ne vit pas, on patiente aux portes d’Hadès. P. S. : Dans le billet du 3 mai 2015 il était question...

En savoir plus

hypothèse

Et si Māyā, l’illusion fondamentale chère à l’hindouisme, c’était purement et simplement ce que nous susurre sans cesse notre cerveau d’humain : « Je suis suffisamment intelligent pour comprendre le sens de la vie. » Et ainsi il cherche, trouve sa propre...

En savoir plus

constat

L’humanité ne sera jamais en paix avec elle-même tant qu’elle n’aura pas fait la paix avec la Terre, sa faune, sa flore, son air et ses eaux. Et pour chacun de ses membres - oh cessons de tourner autour du pot, je dois dire ici : et pour moi-même - c’est...

En savoir plus