Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

justesse

En recueillant la sève de bouleau sous un ciel de plus en plus menaçant, je me parlais à moi-même. J’étais en compagnie. J’étais à la fois le maître et le disciple. Nous nous apprêtions à rentrer. Le disciple posa au maître une question intellectuelle,...

En savoir plus

training

Ce n’est pas tous les jours aujourd’hui. C’est sans doute pour en arriver à comprendre (peut-être) un jour cela que le méditant s’exerce d’abord avec les secondes, chaque seconde, l’une après l’autre. P.S.: Je me souviens de ce billet intitulé pacifisme...

En savoir plus

délice

Méditation matinale dans le train. Ai fermé les yeux pendant quinze « bonnes » minutes et pensé: « La méditation, c’est, quand nous fermons les yeux, faire (parfois) autre chose que dormir. Un travail reposant mais pas du tout passif. Quel bonheur de...

En savoir plus

escalades

Méditer, est-ce apprendre ou apprendre à apprendre ? Méditer, est-ce apprendre ou apprendre à apprendre à appendre à apprendre, etc… ? Méditer, est-ce apprendre ou apprendre à apprendre à appendre à apprendre, etc… jusqu’à l’infini ou jusqu’à réaliser...

En savoir plus

doléance

Méditer ne sera jamais à la mode. Une réalité qui indiffère celui qui médite, plus que tout autre. P.S.: Bref comme celui-ci, le billet du 25 février 2007 parlait de présomption.

En savoir plus

écueils

Il faudra d’abord se jouer des pièges du new age en ses multiples mirages fertilisant le moi (yogas sauce curry doux compris). Pour, en passant peu à peu de l’aspiration au bien-être à l’aspiration au bien être, accéder au monde du silence. P.S.: Combien...

En savoir plus

pérennité

Il est dit qu’un jour, lors d’un satsang avec le Bouddha, un oiseau vint se poser sur une branche près du groupe. Son chant était si prenant que chacun l’écouta, émerveillé, littéralement ravi. Lorsqu’il s’envola, le Bouddha ne prononça qu’une parole...

En savoir plus

étapes

Pour ceux qui travaillent tous les jours, la méditation matinale requiert sans doute l’emploi d’une clé pour entrer en soi. Cette clé peut être un mantra que l’on répète, un mandala que l’on fixe ou encore l’observation de sa respiration. Mais la clé...

En savoir plus

échappée

Toute chose étant par son contraire, la tragédie de savoir qu’il va mourir serait le pendant obligé de la possibilité qui est donnée à l’homme d’accéder à la transcendance, transcendance qui, vue sous cet angle, pourrait être considérée comme un affranchissement...

En savoir plus

superficialité

La grande tragédie de l'homme, c'est peut-être qu'il veut jouir de l’envie qu’il s’emploie à susciter, bien plus que de l’objet même de cette convoitise, à savoir cet état d’esprit enviable qu’il prétend connaître. Il s’interroge d’ailleurs peu sur celui-ci....

En savoir plus

futilité

Ce billet est sans importance. Voici pourquoi : Je me suis fait tagué par mon ami Yog : "Alors les règles du tag : * Mettre le lien de la personne qui vous tague * Mettre les règlements sur votre blog * Mentionner six choses/habitudes/tics non importants...

En savoir plus

ouverture

Au plus haut point du royaume de la Perfection, Il n’y a ni « moi » ni « autrui » : Lorsque nous voulons l’identifier directement, Nous ne pouvons que dire : « Pas deux ».* C’est Seng-t’san, un patriarche bouddhiste qui dit cela dans le Shinjin-No-Mei...

En savoir plus

bien-être

Pensons à la difficulté qu’il y a à rester concentré sur tout Ceci* et son pourquoi. Voilà sans doute pourquoi nous devons apprendre à nous focaliser. Patanjali disait: « Le flot ininterrompu du mental dirigé vers un objet choisi est méditation. » (Yoga...

En savoir plus

métaphore

Méditer: diriger des tornades pour détruire des champs... de pensées. P.S.1.: Le billet du 17 février 2007 évoquait la mémoire d’un tout grand homme: Lewis Thompson. Vous connaissez? P.S. 2 : Et comme c’est dimanche, que Marc (Ysaye bien sûr) a vingt...

En savoir plus

préalable

La chose peut-être la plus difficile à réaliser, c’est que notre vie serait infiniment légère si on en comprenait indubitablement le sens, quel qu’il soit (au moins on serait fixé sur les buts (s’il en a) de ce créateur (s’il existe)). Nous nous attellerions...

En savoir plus

dilemme

Voir le monde depuis soi ou se voir à travers le monde qui serait soi? P.S.: Le billet du 15 février 2007 parlait d’ajustement. Utile, me semble-t-il, pour méditer sur la fulgurance du jour.

En savoir plus

pétrification

L’extase: une exquise paralysie de l’esprit. Sciemment souscrite et librement consentie. P.S.: Le billet du 14 février 2007 émettait une hypothèse sur la tragédie de l’homme. Cela dit, c’est aujourd’hui la fête des amoureux. N’oubliez surtout pas de lui...

En savoir plus

astuce

Déplacer des montagnes ou les contourner. En se vidant l’esprit. P.S.: Le billet du 13 février 2007 parlait de la grande infortune de l’Occident.

En savoir plus

excentricités

3/3 Un troisième comparse, connu des deux premiers*, avait eu comme eux en un merveilleux flash, la lumineuse certitude venue du plus précieux de lui-même, que ce que le mental désire, c’est le calme. Un jour, il sortit de son mutisme et leur dit: - L’illumination...

En savoir plus

excentricités

2/3 La découverte fondamentale que ce que le mental désire c’est le calme, un autre sage, ami du premier*, l’avait faite aussi. Mais peut-être avait-il trop voulu s’en satisfaire. Quoi qu’il en soit, l’illumination chez lui avait ouvert une brèche que...

En savoir plus