Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

ralentissement

Si nous voyions notre vie comme nous voyons un film en accéléré, nous saurions à quel point elle est brève. Et nous conclurions qu’il faut tout faire pour que ce temps ridiculement court qui nous est alloué nous paraisse aussi long que possible, voire...

En savoir plus

dégustations

Nous mangeons plus lentement une nourriture savoureuse qu’un snack d’inspiration nord américaine. Les meilleurs coïts sont les plus longs. Les aubes et les crépuscules les plus lents, ceux des hautes latitudes, sont parmi les plus beaux. Il semble que...

En savoir plus

gratitude

Si la posture du lotus (padmasana) est hors de portée de beaucoup d’Occidentaux, celle qui consiste à s’asseoir sur les talons (vajrasana) leur est plus accessible. Nous pouvons nous asseoir ainsi pour caresser notre chat ou tomber en extase dans un pré...

En savoir plus

hypothèses

Le plaisir serait le contrepoids de la souffrance, pas son opposé. L’opposé de la souffrance, ce serait le bonheur et le bonheur, ce serait l’absence d’ego, que cette absence soit vécue dans un état méditatif ou mise en œuvre dans une pratique altruiste....

En savoir plus

ignition

Méditer, c’est déclarer sa flamme à ce corps respirant que jusque là nous n’avions jamais que haï, pour nous être crus dans la spirale de mort de la vie. Le méditant alors n’existant plus, déclarer sa flamme, c’est brûler tout. Cet incendie s’appelle...

En savoir plus

contentement

La méditation que l’on s’impose et celle qui s’impose. La méditation assise peut être une discipline fastidieuse. Elle ne semble alors se justifier que dans la mesure où nous envisageons d’en retirer quelque bénéfice. Mais méditer peut être aussi une...

En savoir plus

devinette

Pouvez-vous concevoir un cerveau sans une conscience et une conscience sans un cerveau? Ce sont les deux faces d’une pièce appelée… P.S.: Le billet du 25 mai 2007 évoquait une exception humaine.

En savoir plus

glissade

S’asseoir en silence, c’est passer d’une posture physique à une posture mentale. P.S.: Le billet du 24 mai 2007 parlait de baberie. Un néologisme inspiré par un alpiniste particulièrement mal inspiré, à mon humble avis.

En savoir plus

glissement

Méditer, c’est passer du je ne sais pas au je ne sait pas. P.S.1: Le billet du 23 mai 2007 parlait de distanciation. P.S.2: A noter que pendant une semaine je ne pourrai répondre à vos commentaires. Les fulgurances que vous lirez ont été programmées…

En savoir plus

progression

Rien de plus difficile à atteindre qu’une conscience totalement centripète. La conscience centrifuge, son opposé, est celle dans laquelle on se trouve le plus souvent. Que faire pour inverser les choses? Du hatha yoga par exemple. C’est une étape. On...

En savoir plus

préparation

A mon humble avis, la véritable séance de hatha yoga est bien moins une addition d’asanas (postures) que l’unique étirement d’un instant intensément vécu où, par les vertus de ces postures judicieuses et du bilan que l’on s’offre après chacune d’entre...

En savoir plus

issue

Condescendance: y a-t-il un sentiment plus épidermique que l’adulte puisse éprouver face à l’adolescent, cet être inconnu qui semble descendre de lui et auquel il est totalement étranger? L’âge adulte, c’est celui où l’on se sent seul: non seulement la...

En savoir plus

astuce

Pour qu’un « homme d’affaires* » en proie soudain aux angoisses existentielles vous écoute, il ne faut pas lui dire qu’il est enfin sur le bon chemin, à se rendre compte ainsi de la futilité de son existence, il faut d’abord le flatter, lui dire qu’il...

En savoir plus

désillusion

Si les gens se voyaient avec les yeux de ceux qu’ils indiffèrent, survivraient-ils alors, se voyant s’agiter dans tous les sens comme si la terre ne pouvait tourner sans eux? P.S.: Le billet du 18 mai 2007 évoquait une bizarrerie du cerveau humain que...

En savoir plus

étapes

Ecouter la radio, lire. Se rendre compte que chacun se croit important dans sa niche (« Regardez comme je parle bien, comme j’écris bien. »). Voir la futilité partout. Le dérisoire en toute chose. Retourner s’asseoir dans le silence. Laisser faire le...

En savoir plus

anachronisme

« Plus jamais seul », dit la publicité pour le téléphone portable. Assurément, l’habitué du silence n’y sera pas sensible; pour lui, la solitude n’est pas un problème mais la nécessité première de son existence*. *: Il s’agit d’une note déjà ancienne,...

En savoir plus

réceptivité

Il semblerait que la familiarité avec les états particuliers de la conscience (atteints notamment par - ou au terme de - l’une ou l’autre pratique méditative) rende la personne moins sensible à sa souffrance et plus à la souffrance. Celle de l’homme et...

En savoir plus

modération

La difficulté du hatha yoga, c’est qu’il ne faut pas aller plus loin que l’élimination de la cuirasse musculaire*. Au-delà de la souplesse naturelle recouvrée, nous nous vautrerions dans le démonstratif vulgaire, source de fierté. La première partie du...

En savoir plus

association

Le hatha yoga qui affaiblit la cuirasse musculaire*, pratiqué de concert avec la méditation (raja yoga) qui elle, fatigue la cuirasse mentale (citta vritti**), nous permet d’enfin nous asseoir et de nous concentrer avec une certaine constance sur les...

En savoir plus

va-et-vient

Respirer est le premier miracle, celui qui rend les autres possibles. P.S.: Le billet du 12 mai 2007 parlait du ciel, la nuit, et de construction mentale.

En savoir plus