Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

simplicité

« Peindre est un état d’être… La peinture est découverte personnelle. Tout bon peintre peint ce qu’il est. » Ce que Jackson Pollock dit de la peinture, comment le méditant pourrait-il ne pas y souscrire en considérant sa contemplation? À la différence...

En savoir plus

fin de nous

Pour ce devoir de vacances d’automne, considérez d’abord, chers amis, ces réflexions glanées au fil de lectures: « Un observateur impartial venu d’une planète plus évoluée, et qui d’un coup d’œil considèrerait cette histoire [de l’homo sapiens] de Cro-Magnon...

En savoir plus

recul

Regina Hayduk 1949 - 1980, Un poème de Goethe, Maria Gansebohm (25/3/1910 - ?/10/1965) (Cimetière de Bodenteich, Allemagne) … Ailleurs, en Suisse, au cimetière de Clarens, où Vera et Vladimir Nabokov sont devenus pour l’éternité ou presque, les voisins...

En savoir plus

étroitesse

« Dieu » semble partager la douleur du monde de façon relativement équitable entre tous les vivants, ces êtres qui pour un temps sont extirpés du Grand Vide pour prendre conscience de lui dans la douleur d’exister; et pour certains, ceux par qui il s’accorde...

En savoir plus

indignité

Si « Dieu » avait un minimum de considération pour nous, ne nous aurait-il pas fait aller de la mort vers la naissance et non l'inverse? Il n’y aurait que le jivanmukta, le libéré de son vivant, qui sortirait bien, lui, de la mort et se dirigerait vers...

En savoir plus

qualification

Nous aurions reçu un cerveau pour douter et non pour croire. Toute croyance serait bêtise. Une cervelle de perroquet y suffirait. Évoluer vers la libération requerrait de l’homme, outre de la compassion, une utilisation du cerveau à sa juste compéten...

En savoir plus

émergence

Le mental ne pourrait être libre constamment, c’est peut-être pourquoi il se fait si bien entendre quand cela lui est possible. Si nous étions sans entraves, son inventivité serait probablement tellement constante et homogène que toute trouvaille y serait...

En savoir plus

dilemme

À notre droite, l’enfer des autres, les crocs-en-jambe des collègues, les menaces du patron, les petites laideurs du quotidien, bref le travail alimentaire. À notre gauche, la paix mentale des solitudes hautes. Que choisir?

En savoir plus

appréhension

« Pourrait-on supposer qu’il ait refait sa vie, sous un nouveau nom, après avoir traversé de graves ennuis ? », se demande notamment Roger-Pol Droit*, parlant de Dieu. Espérons alors qu’il reste discret pour toujours, et qu’il ne nous fasse pas l’article...

En savoir plus

visions

Pour la plupart des pratiquants du hatha yoga traditionnel indien, cette discipline vise à préparer leur corps (sa souplesse, sa respiration) et à accumuler une énergie suffisante pour maîtriser quelque peu leur mental. Ils en récoltent surtout les fruits...

En savoir plus

réapparition

« J'ai une mémoire extraordinaire... j'oublie tout », disait Jules Renard. Cette jolie formule me revint en mémoire alors que, méditant, j'essayais de me persuader qu’il était accessoire de se rappeler cette chose précise mais sans grande importance que...

En savoir plus

revendication

2/2 Et si la véritable illumination n'avait pas de représentation mentale**? Et si elle ne venait de nulle part et surgissait par surprise? Toute illumination attendue, exigée*** même, ne laisse-t-elle pas perplexe, à tout le moins? **: Notamment l’idée...

En savoir plus

revendication

1/2 Il y a beaucoup de façons de s’asseoir pour méditer. Combien de bonnes? Et qu'est-ce que « bonnes » veut dire ici? Il y a beaucoup d'endroits où s'asseoir dans une pièce. Pourquoi ne pas s’asseoir là où nous en avons envie maintenant? Le Bouddha,...

En savoir plus

antithèse

Éternel serait un qualificatif de l'Ultime en cela - et en cela seulement ? - que méditer sur le concept d’éternité mènerait à la cessation de la pensée. La pensée, en effet, serait foudroyée quand elle touche *, même un fugitif ** instant, ce domaine...

En savoir plus

abdication

(Tel un yogi sous un arbre neem s’asseoir et…) Ne penser qu’à libérer le monde du tumulte de sa propre mémoire. Faire au créateur le don de son abandon. Jeter l’éponge et tendre vers (l’hypothétique) là où le vide suffit. Bref, dire non merci à tout,...

En savoir plus

impossibilités

Énoncer que le futur est un présent non encore inscrit dans la mémoire, c’est peut-être donner à l’avenir sa moins mauvaise définition, mais c’est encore un tant soit peu l’inventer, imaginer qu’il est Réel, alors qu’il n’est, dit-on, qu’illusion pour...

En savoir plus

trouvaille

Notre erreur serait de placer le présent dans le temps, entre le passé et le futur. Ce présent-là n’existerait que dans la mesure où, comme le passé et le futur, il serait créé par notre cerveau à d’utiles fins de positionnement et de cohabitation notamment....

En savoir plus

méthode

Le monde se partagerait entre ceux qui font d’un rien une montagne et ceux qui font l’inverse. Philosopher pour changer de camp. Puis méditer pour réaliser que ce rien est encore de trop.

En savoir plus

présomption

Tout être humain ou presque balancerait entre l’intuition (souvent inconsciente) que ce n’est pas humainement moral de reproduire la souffrance et son envie (dont les causes possibles, souvent inconscientes aussi, seraient nombreuses: instinct, besoin...

En savoir plus

inaccessibilité

Toute simplification de la complexité du monde serait à jamais temporaire, et réaliser cela, ce serait voir s'introduire par une nouvelle porte le concept d'infini. La réalité ultime serait toujours à distance de celle que l'on vit.

En savoir plus