Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

indestructibilité

Il est des moments où l’on sait que l’on ne peut mourir. Par exemple sur son lieu de vacances, lorsque le ventre respire de bonheur pendant un premier café au lit, à écouter le merle que l’on retrouve tous les ans. Ce moine indien avait raison quand il...

En savoir plus

fugacité

fugacité

L’exposition actuelle au Mac’s (Grand Hornu, Belgique) La salle des pendus*, je la vois bien évidemment comme une réflexion sur l’oubli, la mémoire et la mort, comme l’a voulue cet artiste fondamental de notre temps qu’est Christian Boltansky, mais ce...

En savoir plus

intelligences

intelligences

Sommes-nous les seuls dans l’univers? Il me semblait que la question ne se posait plus tant il me paraissait improbable que la réponse fût oui. Mais voilà qu’en quelques jours deux scientifiques me font douter. D’abord, dans un article du Monde paru le...

En savoir plus

modération

Pour l’ « homme de la rue »*, animé d’une conscience essentiellement centrifuge, il semble que l’important, souvent, soit moins d’être heureux que d’être moins malheureux que les autres. Et s’il pense être heureux, il lui importe tout autant de le montrer...

En savoir plus

errements

Quelle intelligence suprêmement affinée faudrait-il avoir pour ne jamais se distraire de se demander si le monde existe aussi quand nous ne sommes pas là pour en prendre conscience, soit parce que nous sommes inattentifs (c’est-à-dire le contraire de...

En savoir plus

évolution

Les Indiens ont inventé la discipline physique qu’est le hatha yoga car cette chorégraphie de l’immobilité convient parfaitement à leur pays où l’on transpire dès que le soleil est haut dans le ciel. Mais les lieux propices à la pratique à l’année de...

En savoir plus

gratitude

Comment avoir une vision juste de l’évolution surprenante de nos grandes villes, à équidistance de toute xénophobie due essentiellement à l’intolérance de l’âge et de tout angélisme, cette jolie mais vaine vertu de la jeunesse? Au moins soyons reconnaissants...

En savoir plus

exception

"Rien n'est constant dans le monde que l'inconstance", écrivait Jonathan Swift. Les bouddhistes insistent eux aussi sur l’impermanence des choses, une caractéristique qui selon eux, ne souffre aucune exception*. Seule la mort nous vaudrait donc la paix...

En savoir plus

incarnation

L’important pour Enkū* (1632 - 1695) n’était pas de sculpter des boddhisattvas, mais de donner une âme au bois, d’approcher le Bouddha lui-même. Assis dans le grand silence du monde, tout méditant, modestement, se donne lui aussi une âme dont il ignore...

En savoir plus

révélation

De la même façon que la peinture d’une montagne n’est pas la montagne même (relisez éventuellement le billet du 23/6/15 à ce sujet), toute chose observée par nous n’est pas cette chose dans l’absolu mais sa représentation* filtrée par nos sens et par...

En savoir plus

hypothèse

Dans la Gita (en XI, 32), Krishna dit qu’il est le Temps qui dévore tout et que, quoi qu’on fasse, Il va dévorer le monde. C’est en cultivant l’immobilité que le méditant ne s’oppose pas à sa décision. Son silence n’est pas une réprobation, mais pas une...

En savoir plus

pureté

Il se trompe peut-être celui qui affirme que la vie n’est pas belle et que le paradis n’est pas sur cette terre. Certes il faut, à l’image de la nature, se maintenir dans l’instant pour percevoir la beauté du monde. C’est ainsi que dès cinq heures, ce...

En savoir plus

urgence

Dans La tentation de l’Occident, Malraux fait dire à Ling, jeune chinois informant par courrier son correspondant de la grandeur de l’Orient, la phrase la plus joliment tournée, selon moi, de la littérature française: « […]; car la suprême beauté d’une...

En savoir plus