Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

voyage

La vie est un jeu. Vous pouvez prendre votre pied dans n'importe quel coin du globe. Pratiquer le yoga tout en écoutant Snapcase qui pourtant dit "When there is a gun at every corner, you walk away." ; et être bien. P.S.: Le billet du 27 novembre 2007...

En savoir plus

inactualité

Vers 16h00, le 22 septembre 2003, l'automne vainquit l'été. J'aurais voulu ne pas avoir à l'écrire. À la kermesse du village on entendait les joueurs de balle pelote (assis !) crier leurs dérisoires victoires. J'étais dans le jardin, une casquette sur...

En savoir plus

aisance

Être riche, ce ne serait pas n'avoir pas à compter (et jeter sans le moindre regret - ne parlons même pas de scrupule - une feuille de papier alors que le verso aurait pu encore servir); être riche, ce serait n'avoir pas à compter son temps, ce serait...

En savoir plus

martèlement

Un conseil que se donnent les méditants avec assiduité: "Si tu ne veux pas recevoir des coups dans la vie, ne te bas pas pour sortir la tête de l'eau plus haut que les autres. Contente-toi de respirer." P.S.: Le billet du 18 novembre 2007 (pour réparer...

En savoir plus

arrêt

Méditer c'est prendre le monde des hommes à contre-pied. Point. Stop. P.S.: Le billet du 19 novembre 2007 évoquait une certaine indifférence au bruit.

En savoir plus

apaisement

La vie est une blague. Mais la plupart des gens n'ont pas le sens de l'humour. Ils espèrent comprendre la blague... demain, le prochain week-end ou quand ils seront pensionnés. Quand ils comprennent (la plupart n'y arrivent jamais), ils vivent maintenant....

En savoir plus

sadhana

Se lever chaque matin avec l'espoir de comprendre le monde tel qu'il respire. Et faire tout pour cela. P.S.1: Vous trouverez dans ce billet-ci quelques explications sur le titre en sanskrit du jour. P.S.2: En quoi l'humain se démarque-il des autres mammifères?...

En savoir plus

concession

Méditer, c'est être plus fort que tout, excepté la mort. (La mort est la plus grande guerrière. Personne ne peut la battre.) P.S.: Le billet du 15 novembre 2007 traitait de l'irréversibilité des conséquences du changement climatique que nous vivons (à...

En savoir plus

insistances

Quand vous vivez le présent, chaque ami évoqué (en pensées ou en paroles) est votre meilleur ami. Et il l'est vraiment. P.S.: Le billet du 14 novembre 2007 évoquait notre impératif face à la désolation de l'humanité.

En savoir plus

fantasme

Penser être le Zorba des 365 beaux jours par an. P.S.: Sous le titre non-conformisme, le billet du 13 novembre 2007 évoquait l'étrange habitude prise par certains Occidentaux de fréquenter l'Inde des ashrams.

En savoir plus

différentiation

Il y a deux façons d'envisager l'existence (et donc de vivre celle-ci puisque vie et perspective sont une*): comme une punition ou comme une récompense. Un océan de chagrin que l'on s'impose plus ou moins (en particulier par le travail**) traversé par...

En savoir plus

dérobade

La non-vie paraît souhaitable. La plupart de gens ne préfèrent-ils pas le coucher plutôt que le lever*? Ne préfèrent-ils pas rêver leur vie plutôt que la vivre? Pensez à la télé, à l'ordinateur... Dès qu'on la creuse, cette étrangeté paraît beaucoup plus...

En savoir plus

legs

Prospérité et postérité positive. La première se réfère à la satisfaction immédiate, souvent à n'importe quel prix. La seconde, à la reconnaissance future et concerne le besoin (parfois pathologique, c'est entendu) de contribuer d'une pierre à l'édifice...

En savoir plus

proclamation

Si ce n'est notre amour - et encore, encore - personne n'a le droit de nous faire rater un quelconque instant de notre vie. Tout devrait être parfait. Toujours. P.S.: Sous le titre apologie le billet du 7 novembre 2007 évoquait une justification à rebours...

En savoir plus

élégance

On devrait mourir par décision personnelle. Rentrer dans un mouroir, être bien traité, ordonner de partir et de ne plus se réveiller (et certains demanderaient aussi de ne jamais revenir, jamais, dans aucune vie). Cette mort douce serait si pratique et...

En savoir plus

obstacle

Cette musique omniprésente dans les cafés. Elle a un inconvénient supplémentaire: elle empêche la tristesse* que l'on voudrait faire venir. *: On peut dire aussi la joie, la méditation. P.S.: Le billet du 5 novembre 2007 traitait du futur, des pommiers...

En savoir plus

déconvenue

Si un extraterrestre ouvrait les pages du Monde, il constaterait que l'espèce humaine a atteint un certain niveau d'intelligence mais il serait surtout frappé par son niveau de barbarie. Il se dirait: « La sagesse ne lui est pas venue. » Tout simplement....

En savoir plus

pragmatisme

"Que votre pinceau soit plus rapide que votre mental", conseille le peintre*. "Et pourquoi ne pas tout simplement arrêter le second", hasarde le méditant. *: Certains l'auront compris, dans cette fulgurance on pourrait tout aussi bien remplacer pinceau...

En savoir plus

délivrance

C'est à l'honneur de l'homme d'aujourd'hui que de pouvoir vivre sans référence au divin de la superstition et de la pensée religieuse. De toute façon, s'il médite (et pense par lui-même), ce divin-là n'a plus de place; encore moins même, si d'aventure...

En savoir plus

astuce

Un raccourci vers le silence. Après un certain temps d'assise, soudain s'arrêter et remonter la succession des pensées. Travail difficile. Pénible. De plus en plus pénible. Le mental demande grâce. Nous accédons à sa supplication. C'est la dernière pensée......

En savoir plus