Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

délicatesse

Peut-être devrions-nous prendre la vie comme il faut prendre les pépins d’orange tombés sur le sol: ne pas essayer de les attraper « en force », mais simplement les toucher du doigt pour qu’ils y collent.

En savoir plus

mindfulness

Vigilance ou attention? La première requiert de l’effort, la seconde, de l’intérêt. L’une serait contre nature, l’autre pas. Mais le mot anglais mindfulness serait encore plus proche de ce que le méditant connaît quand il est là. La mindfulness, ce n’est...

En savoir plus

extase

4/4 L’extase se caractériserait par la présence de celui qui la vit: l’extasié serait là, « les autres* » n’y seraient déjà plus. L’extasié serait celui dont la conscience éclaire la manifestation et la rend perçue par elle-même. Il permettrait au monde...

En savoir plus

extase

3/4 La pratique de la méditation nous préparerait à l’extase. Sa raison d’être ne serait pas de la provoquer mais de s’y préparer. Ainsi, à l’avènement de celle-ci, le méditant serait à même de l’intégrer dans le silence. En parlerait-il autour de lui...

En savoir plus

extase

2/4 L’expérience de l’extase ferait aller loin dans l’anormalité, mais elle permettrait quand même de revenir sans grand dommage à la réalité de consensus de la majorité des humains. Ainsi, l’extasié verrait-il les choses de haut, tout en étant dedans....

En savoir plus

extase

1/4 L’extase serait un début, pas un but. Il faudrait l’assimiler, et cette assimilation serait le pont qu’il faudrait constamment établir entre deux réalités, l’une dans laquelle on est né, l’autre à laquelle on est né.

En savoir plus

fiction

Même si le temps est mesurable, aucun instrument ne pourra jamais mesurer la sensation de durée. Or, c’est cette sensation qui est perçue, c’est cette sensation qui constitue notre relation intime au temps. Relative par nature, cette sensation serait...

En savoir plus

dessillement

Le passé et le futur seraient contenus dans le présent. Il n’y aurait ni passé ni futur s’il n’y avait l’instant présent pour raviver le premier et imaginer le second - jusqu’à les recréer. Le présent serait la seule réalité.

En savoir plus

fête

N’y aurait-il pas lieu de nous arrêter, par soif d’extase, à toutes les haltes du silence (particulièrement nombreuses dans la nature)? [Aujourd’hui, 22 avril, est le Jour de la Terre, la plus importante fête séculaire du monde, célébrée par plus d'un...

En savoir plus

concision

Si nous pouvions voir combien le monde qui nous entoure est dépendant* du niveau de conscience avec lequel nous l’appréhendons, alors, par extrapolation, nous pourrions comprendre qu’il n’y a peut-être de souffrance en ce monde que dans la mesure de notre...

En savoir plus

absorption

Nous sommes parfois en communion avec la nature. Mais c’est toujours quand nous ne nous demandons pas (d’une des nombreuses façons qu’il y a de se poser cette question) ce qu’il faudrait faire pour l’être. Nous sentons alors nos pieds bien au sol, ils...

En savoir plus

approfondissement

Insatisfaits comme nous le sommes, nous pouvons avoir envie de faire autre chose de notre vie. Ou alors de mieux faire la même chose. Mieux méditer, par exemple. Qui peut se vanter d’avoir épuisé le sujet?

En savoir plus

consolation

Devenir quelqu’un* ou devenir soi-même, le choix est à nous.Dans cette optique essentielle, il y a une certaine justice sur terre. (Devenir soi-même ne tenant le plus souvent qu’à soi.) *: Se confondre avec une fonction: le ratage par excellence, selon...

En savoir plus

association

Seuls les gens heureux se soucient de la santé de la terre. Eux, souhaitent qu’elle dure. Ils ont à la défendre.Quant aux personnes malheureuses, elles ne sont que trop heureuses que la terre aille mal, comme elles. Elles s’en délectent, n’ayant rien...

En savoir plus

soustraction

Prenons la Nehru street de Pondicherry à cinq heures du soir. Ne sont-elles pas innombrables, les consciences sur cette artère grouillante, si l’on ajoute à celles des flâneurs, des marchands et des chiens rôdeurs, celles de tous les atomes des fruits...

En savoir plus

déduction

Un effort ordinaire va produire un résultat ordinaire. Un non-effort extraordinaire va produire un résultat extraordinaire. Ne tuons pas le mental. Laissons-le dépérir.

En savoir plus

dérive

« Dans ce monde, seul le changement a la qualité de la permanence », disait Mohammad Iqbal, le grand poète pakistanais. Et donc, ce serait bien celui qui n’y trouve pas sa place qui est à l’unisson de lui. L’autre, celui qui s’établit, satisfait, ce serait...

En savoir plus

insouciance

Ne rien faire est inutile, pense l’homme d’action.Qu’en pense celui qui se délecte de fermer les yeux, même au soleil, laissant à d’autres le soin de s’agiter sous prétexte de construire?

En savoir plus

aisance

Méditer, c’est comme marcher. Cela s’apprend puis cela se fait.Qu’il faille une méthode pour apprendre à méditer, soit, cela peut éventuellement se concevoir. Mais qu’elle soit nécessaire toute la vie, il faut en douter; méditer est essentiellement un...

En savoir plus

plaidoirie

Lu dans un journal: « Un bon orateur est celui qui parle en dernier lieu ».Et j’aimerais ajouter (repensant à la méditation du matin où je me parlais à moi-même): ou qui ne parle pas du tout.

En savoir plus