Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

visions

2/2 ... et tout ce préambule est destiné à en arriver à ceci: en méditation, vous portez parfois la casquette de l'intuition. Les yeux fermés, vous savez bien, vous posant la question « Qui suis-je? » et ses corollaires, que le monde n'existe pas indépendamment...

En savoir plus

visions

1/2 Le monde est dépendant de la casquette que l'on porte quand on ouvre les yeux sur lui. Vous portez la casquette patriotique? Vous voilà tuant et violant sous de « bons » prétextes. L'autre, à qui vous nuisez n'est plus un humain. Vous ne vous dites...

En savoir plus

progression

Étapes du laisser-faire en méditation: Le rêve Je rêve Je médite Je ...* Retour à l'état de veille où il est alors perçu que tous les « je » susmentionnés sont illusoires et devraient être ceinturés de guillemets. *: Ce dont rien ne peut être dit et qui...

En savoir plus

différenciation

Alors que prier c'est exprimer une demande, voire une exigence ou encore une discrimination, méditer c'est dire - au pire, car il s'agit plutôt de silence - une gratitude, voire attester une extase. P.S.: Le billet du 27 janvier 2008 définissait la méditation...

En savoir plus

chemin

Être ou avoir. Le voyage que l'on est. La destination que l'on a. L'important, c'est le voyage, pas la destination. Ayant appris cela, le voyageur est armé pour le voyage immobile qu'est la méditation. Celle-ci n'est que la continuation (« Arrivé au sommet,...

En savoir plus

métaphore

Dattatreya eut 24 gourous. Et le modeste méditant qui vous parle? L'un d'entre eux au moins, ce fut cette dame qui montait vers le sommet autrichien duquel nous redescendions avec quelque fierté! C'était il y a quelques années. Elle nous dit en pointant...

En savoir plus

abri (deuxième)

Mais où cours-tu comme cela? C'est le titre d'un livre qu'on lit aux toilettes dans cette maison. Normal: ici tout le monde court et personne n'arrive jamais nulle part. (Félicitations quand même à nos hôtes pour leur choix de lecture.) Il me semble,...

En savoir plus

abri

La méditation: l'ultime refuge du temps dans un monde pris de vitesse*. *: Pour penser la vitesse de notre temps, voyez ou revoyez ce film (vous avez une semaine) autour de la pensée de Paul Virilio et proposé hier soir par Arte. Une heure trente cinq...

En savoir plus

thérapeutique

L'esprit superstitieux a la vie dure. Il prend des formes à chaque fois renouvelées, parfois sous forme d'exotisme chic comme dans le cas qui nous occupe, c'est comme s'il ne voulait pas mourir, c'est comme si l'humain avait besoin de cette irrationalité...

En savoir plus

accession

Il n'y aurait que dans le plus métaphysique des silences que l'on peut concilier ces deux considérations rationnellement incompatibles: d'une part, l'absolue identité (non-dualité) du monde observé et de la conscience qui l'observe et d'autre part, la...

En savoir plus

dilemme

Le temps le plus long possible serait l'éternité, le temps le plus court possible serait le présent. L'éternité, cette quantité de temps infiniment grande, serait l'infinie succession de temps infiniment courts appelés « présents ». Le présent, cette...

En savoir plus

conseil

L'assise en silence, c'est un peu comme la pêche. Parfois, ça mord; parfois pas. Si ça ne mord pas, ne remballez pas trop vite le matériel. Attendez un peu. Les conditions peuvent changer. Tout pêcheur chevronné vous le dira. P.S.: Le billet du 15 janvier...

En savoir plus

avancée

Si le hatha yoga* se caractérise par la connivence corps-esprit, c'est à la conscience du miracle de respirer, d'être vivant, d'être là, d'être, que le raja yoga (celui du méditant) permet d'accéder. Nous sommes là un pas plus loin. Celui qu'il faut franchir...

En savoir plus

positionnement

Nos racines, ce serait là où nous avons nos pieds; nos maisons, là où nous dormons en paix; nos ashram, là où nous nous asseyons dans le silence du monde. Il faut dormir peu en hôtels internationaux, mais être un local avant tout, où que l'on soit. Les...

En savoir plus

infortune

Aux côtés de certains êtres, vous méditez avec la facilité des nuages. Il se peut qu'ils soient de ceux qui ont atteint une certaine sagesse et alors tout est bien. Mais s'ils tirent du plaisir de la reconnaissance, voire de la vénération qui leur est...

En savoir plus

bonheur

Parfois le corps est si droit, le souffle si vrai, le temps si extatique, qu'il est pénible de s'extraire de tout cela pour répondre au délicieux appel de l'amour sur fond de café et de croissants. C'est dire. P.S.: De façon brève, le billet du 10 janvier...

En savoir plus

questions

Le jour où les citrons seront sans pépins, notre vie le sera-t-elle aussi? Toutes les améliorations techniques ne sont-elles pas des leurres? La vraie vie n'est-elle pas ailleurs? P.S.: Dans le billet du 9 janvier 2008 il était question de la pensée,...

En savoir plus

intuition

La libération*? Et si c'était tout bonnement celle l'esclavage du mental? Le nirodha de "Yoga citta vritti nirodha"**? *: Ce concept dont parle tant l'Inde, en sanskrit moksha, doit être entendu d'abord comme la délivrance définitive de toute incarnation....

En savoir plus

lucidité

Quand les gens disent, devenus vieux, que la vie n'est plus « comme avant », du temps de leur jeunesse, ce qu'ils traduisent en réalité, n'est-ce pas leur reconnaissance du fait (fait qu'ils comprennent enfin) que la vie est souffrance et, pour peu qu'ils...

En savoir plus

distinguo

Un homme qui a réussi dans la vie, cela se voit à ce qu'il possède. Un homme qui a réussi sa vie, cela se voit à ce qu'il est, son esprit, et parfois son corps même qui, bien souvent, a subi moins d'assauts que celui d'un homme qui a dû se battre contre...

En savoir plus