Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

hypothèses

Et si la véritable pathologie de l’homme c’était d’accorder du sens au mot « sens » ? Sens de sa vie, pour l’un, sens de la vie pour l'autre, moins égocentré, mais sens quand même, un concept que le cerveau humain aurait inventé et qui n’a peut-être de...

En savoir plus

antidote

La souffrance psychologique s’ajoute à la souffrance des corps, tous susceptibles d’être malades, en plus d’être voués à dépérir puis à périr. Cette souffrance psychologique est due aux faits que nous ne sommes jamais comblés et qu’il ne nous est jamais...

En savoir plus

dépossessions

Une méditation que l’on s’impose (parce que, en bon Occidental, on y recherche quelque chose) est inhabitée et dénuée de sens. Certes elle n'est pas dénuée de tout intérêt car on peut (sans doute) trouver quelque bénéfice dans une "méditation" qui ne...

En savoir plus

analogie

« La méditation c’est la vie. » Si cette (ad)équation est insensée pour beaucoup et même si elle difficile à expliquer par le méditant (qui, au fond, ne peut que se la démontrer à lui-même), elle peut s’envisager sans trop d’effort par certains de ses...

En savoir plus

prédilection

Le croyant plaint le non-croyant de ne pas croire*, entendez : de ne pas avoir la foi. A l’inverse, le non-croyant (ce qui ne veut pas nécessairement dire l’athée) plaint le croyant d’être aveuglé par cette foi qui obstrue sa lucidité. Et le méditant,...

En savoir plus