Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

alternatives

Les panneaux de ceux qui manifestent pour défendre l’intelligence disent souvent: « Si l’enseignement coûte trop cher, essayez l’ignorance. » Peut-être faudrait-il que ces utopistes ajoutent à l’intention, non plus seulement des pouvoirs publics mais...

En savoir plus

coûts

La lucidité a un prix que l’optimiste ne veut pas payer, qui ruine le pessimiste, mais qui est juste dans les moyens du méditant. Celui-ci est donc moins malheureux que d’aucuns, mais pas trop heureux quand même, car, dans l’ensemble, nous sommes loin...

En savoir plus

hypothèses

Certains disent ne pas croire en dieu. Parmi eux, un certain nombre le pense profondément mais d’autres adoptent cette opinion par confort plus que par conviction: la question de l’existence de dieu en réalité ne les intéresse pas, peut-être parce qu’ils...

En savoir plus

reconsidération

Dans le terrible contexte actuel, on semble mettre les excès d’une certaine religion sur le compte de son radicalisme. En réalité, le radicalisme a bon dos, car à condition qu’il soit exempt de toute violence et de tout prosélytisme outrancier, il peut...

En savoir plus

réserve

La radio nous apprend ce matin que le président américain aurait dit lors d’un sommet contre le terrorisme que « nous ne sommes pas en guerre contre l’islam, nous sommes en guerre contre ceux qui ont perverti l’islam ». Selon lui donc, l’islam n’est pas...

En savoir plus

désintéressement

On dit qu’il faut parfois de nombreuses années de pratique de l'assise en silence pour considérer que celle-ci est une chose normale et totalement non acquisitive. Seuls ceux qui se considèrent comme des spécialistes* la verront toujours comme extraordinaire,...

En savoir plus

mise en garde

La méditation est bien sûr l’expérimentation du grand silence, de l’absence de pensées, mais c’est aussi l’art de maîtriser sa réflexion et non de se laisser penser (ou pensé), et c’est encore l’activité de la raison, c’est-à-dire l'activité pensante...

En savoir plus

analogie

De même que le cerf porte-musc ignore que ce parfum délicieux qui l’entoure vient de lui, de même l’homme ignore-t-il en général que la fontaine de paix et de bonheur est en lui, dans son silence, et non dans le monde « extérieur »: voilà le message de...

En savoir plus

archipel

Sans doute l’île paradisiaque n’existe-t-elle que parce qu’il y a la mer autour, et plus loin encore, ces pays sans cocotiers ni plages blanches... Tout ce qui existe, n’existerait que parce qu’il a un contraire. Même l’immatériel (purusha) aurait besoin...

En savoir plus

hypothèse

Les occidentaux ne pratiquant généralement pas l’art de l’acte gratuit, ils abordent la méditation avec ces questions, très franchement posées: qu’est-ce que cela va m’apporter, quelles expériences vais-je y vivre, quel en est le but et à quoi verrai-je...

En savoir plus

adjonction

Postulat du méditant: Tout ce qui ne rend pas les gens plus heureux est négligeable. Et c’est pourquoi, l’appliquant à lui-même, à l’humour il ajoute sa propre pratique pour vivre cette vie. P.S.: Dans le billet du 11 février 2012 il était question de...

En savoir plus

distinctions

La frontière entre la méditation et la vie est à l’image de celle entre le land art et le paysage naturel: floue, pour le moins. Tout dans la nature ne relève-t-il pas déjà de l’art, tout dans la vie n’est-il pas déjà à méditer? La méditation n’est-elle...

En savoir plus

dérobades

dérobades

Une musique sans âme et sans musiciens envahit le monde, ses cafés, ses salons de coiffure, ses salles de fitness. Le rythme y est lancinant, énervant et répété à l’infini par un synthétiseur sans pitié. On subit cette musique en espérant dans un premier...

En savoir plus

perfection

« Le problème avec le temps, c’est qu’il passe; quand on est bien, il devrait s’arrêter » : voilà sûrement une pensée qu’ont déjà eue les méditants. Mais sans en faire un problème. Car tout est bien ainsi et si le temps s’arrêtait parfois, ce ne serait...

En savoir plus

impuissance

L’environnement terrestre habitable est une branche que l’humanité, toujours en progrès, scie de plus en plus vite. Cette scie est actionnée par de nombreux bras qui ont pour noms (dans le désordre et sans soucis d’exhaustivité) l’égocentrisme, l’incivilité,...

En savoir plus

temporisation

Seuls peut-être ceux qui ont investi dans le futur en se reproduisant ont intérêt à avoir foi en lui au point de croire qu’il y en a encore un pour la planète à l’heure de l’anthropocène. Et comme ils sont nombreux, c’est quasi le monde entier qui se...

En savoir plus

jusqu’au-boutisme

Le croyant ne doute de rien*. Le sceptique doute de tout, même qu’il doute de tout, même qu’il doute qu’il doute de tout, même qu’il doute qu’il doute qu’il doute de tout, même qu’…, etc. Jusqu’à l’infini. Ce qui l’amène à l’abandon qui a pour nom silence....

En savoir plus

saveur

Pour qu’ils comprennent l’équivalence structurelle de la vie et de la souffrance, les nantis de la terre, nous donc, doivent se libérer de toutes leurs illusions, soit par la sagesse, soit par l’âge, soit par les deux. Ils voient alors qu’en quelque sorte...

En savoir plus