Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

enchantement

Méditer comme on regarde un papillon se chauffant longuement après l’apparition du soleil, les ailes ouvertes. Avec une attention soutenue par le bonheur. P.S.: Preuve que l’on vit dehors, les beaux jours, dans le billet du 11 juin 2013 il était question...

En savoir plus

responsabilité

Dans la veine désagréablement lucide du billet précédent (et pour en finir pour un temps avec cette noirceur), ces dernières nouvelles du ciel: Le diable et dieu ont joué aux dés et dieu a perdu. Le diable a alors exigé le poste de premier ministre. Il...

En savoir plus

gratitude

A chaque fête des pères, penser avec bienveillance à ces femmes et hommes qui n’ont pas voulu se reproduire, eux, soit parce qu’ils avaient lu et compris le Bouddha, Aboul-Ala, Schopenhauer, Roland Jaccard et d’autres, soit parce que le surpeuplement...

En savoir plus

élévation

Regardant le magnifique ciel, ces derniers soirs, je me disais que ceux qui sont réduits à l’immobilité ne sont pas à plaindre. Car le plus beau qu’il puisse leur être donné de voir se trouve juste au dessus d’eux, perçu par un mental calme dans un corps...

En savoir plus

retrait

Avec tout ce raffut autour des élections de ce 25 mai on s’est enfin rendu compte d’une chose: au fond aucun parti politique (et partant aucun électeur, aucun humain même) ne croit plus à l’avenir de l’homme (ils savent que le poisson de trop a été placé...

En savoir plus

appartenance

appartenance

Aimer entrer dans une église pour la première fois. Ne pas être « croyant », ne pas se signer, ne rien rechercher, rien, quand on franchit le porche. Se penser cependant, s’observer, se guetter. Le premier regard, veiller à ce qu’il ne passe pas inaperçu...

En savoir plus

extrapolation

Toute fulgurance se suffit à elle-même. Le fait qu’elle existe, voilà qui est déterminant. Le fait qu’elle soit connue d’autres n’a que peu d’importance. Même si cette idée n’était connue que de son auteur elle mériterait de vivre tout autant que si l’humanité...

En savoir plus

devinette

On fait le plus souvent quelque chose par intérêt ou au minimum pour en ressentir un plaisir. C’est ainsi que l’on rémunère l’ego. Question à un cent d’€, avant qu’ils ne disparaissent: Qu’est-ce qu’on fait alors (et le fait-on jamais ?) exclusivement...

En savoir plus

délitement

Lu dans Le Monde ce commentaire court mais pour le moins intelligent, suite à un article sur les dangers des portables (tumeurs): « La désagrégation des cerveaux due aux portables va bien au-delà du problème, certes très grave, des tumeurs. » On voit...

En savoir plus

réalisme

Qui parle d’éveil, d’illumination? Celui qui veut vous vendre son programme pour devenir éveillé, illuminé. Or, être éveillé est-ce autre chose que d’être présent? Sinon un habile escroc, qui peut vous vendre ce que vous avez déjà (même si vous pensez...

En savoir plus

récompense

La méditation étant la vie, et chacune d’entre elles une instructive métaphore de cette dernière, il est tentant pour le méditant de pasticher Dino Risi* en disant : « En assise en silence, le secret, c’est de passer le cap des vingt premières minutes....

En savoir plus

reconnaissance

« Tchekhov écrivit à deux reprises dans son journal: "Je n’ai été heureux qu’une seule fois dans ma vie, sous une ombrelle." Moi, j’ai été heureux à huit ans, en cheminant sur un sentier au milieu d’un pré, dans les environs de Milan. » (Dino Risi, Mes...

En savoir plus

noyade

Méditer c’est fermer les yeux, lever l’ancre et oser appareiller pour aller aussi loin que possible des rives du « je », là où l’on ne saura plus qui l’on est, là où plus rien de soi ne sera soi (mais d’où pourtant on reviendra… parfois). Méditer c’est...

En savoir plus

courage

En méditation métaphysique, (en l’absence jusqu’à ce jour de toute explication scientifique satisfaisante sur le sens de cet univers où nous nous débattons) se laisser séduire par des certitudes du type « Dieu existe, Dieu est bon, Dieu est compétent,...

En savoir plus

échappées

L’incroyable tragédie de l’être humain (on parle parfois du sadisme divin, pour ceux qui croient en un créateur) est d’avoir été doté* d’une intelligence qui lui permette de formuler des questions essentielles (sur le pourquoi de sa vie, de la vie, de...

En savoir plus

supposition

La seule voie qui ne nous trahisse jamais, c’est sans doute celle qui mène au silence. P.S.: Le billet du 9 avril 2008 vous proposait la fulgurance des fulgurances: illogisme.

En savoir plus

béatitude

Attardons-nous ici sur ceux des humains qui se disent heureux. Ont-ils un secret? Eux-mêmes l’ignorent et le cherchent pour le chuchoter aux autres. Peut-être se sont-ils toujours laissés porter par le courant de la vie, ces heureux qui pensent qu’ils...

En savoir plus

questions

Si tout est une question de volonté, comme le disaient les Upanishads*, le Christ** et bien d’autres, alors peut-être que pour ne plus renaître il faut simplement le vouloir et spécialement à l’heure de la mort. Sera-t-on celui qui avant son dernier soupir...

En savoir plus

élévation

Sommes-nous sur terre pour dire "bière d’abbaye, déraillement, couche-culotte, vis platinée" ou pour dire "extase, harmonie, vide", ou mieux encore "silence", et le vivre? P.S.: Dans le billet du 3 avril 2010 il était question d’étrangeté.

En savoir plus

ébahissement

Parfois votre corps se fige, votre regard se fixe d’une fixité intérieure, et vous ne pensez à rien, à rien mais avec intensité. Cette « posture », c’est sans doute au sens très large celle dont parle Patanjali dans ses Yoga sutras. Et parfaite, souple,...

En savoir plus