Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

conviction

Que faire pour que cette humanité moribonde retrouve la paix et s’en aille en elle? Pourquoi, tant qu’il en est encore temps, ne pas retourner au silence qui sera peut-être celui de la mort prochaine*, mais sûrement de ce qui la précède encore pour un moment chez ceux qui n’ont pas perdu le sens du sacré?

Certes c’est difficile quand tout s’en mêle pour rendre impossible la vie des gens, notamment en ces temps d’austérité où il nous faut payer pour nos excès d’hier et faire face aux nombreuses menaces d’une histoire qui s’accélère, contrairement à ce que pouvait penser, il n’y a pas si longtemps encore, Francis Fukuyama.

Mais la paix ne sera jamais refusée à celui qui s’éloigne du monde, refuse se s’y battre et de s’y distinguer et adopte le rythme de la nature, de ce qu’il en reste, j’entends.

 

 

 

 

*: Dans Le Lotus et le Robot, Koestler avait bien vu que pour le yogi, l’immobilité était en quelque sorte une mise en situation, une familiarisation avec la mort. Son seul tort peut-être était de la trouver … morbide.

P.S.: Dans le billet du 26 mai 2011 il était question de l’impermanence.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article