Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

méthode

Le monde se partagerait entre ceux qui font d’un rien une montagne et ceux qui font l’inverse.
Philosopher pour changer de camp. Puis méditer pour réaliser que ce rien est encore de trop.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

lilou 15/10/2007 09:14

Et si méditer ..c'était juste ..désapprendre ..à faire .

Marc 16/10/2007 16:15

Je me tue à le penser.

Leloire Marie-Claude 14/10/2007 22:55

essai philosophique très terre à terre : - si d'un petit bobo je fais toute une affaire, je perds mon temps et celui des autres en occupant trop d'espace !- si d'un bout de terre glaise je façonne un chef d'oeuvre, j'enrichis non seulement mon décor, mon égo, mais aussi et surtout le regard des autres ...méditation : tout en sachant qu'on est à la fois l'un et l'autre, que faire pour être l'autre plutôt que l'un ? 

Marc 16/10/2007 16:13

L'un et l'autre, d'accord, mais lesquels?

cat 14/10/2007 12:37

entre le tout du rien et le rien du rien, tout ceci n'est que croyances, aller au fond de soi pour déraciner ce qui freine dans un sens ou dans l'autre est une bonne formule, la méditation peut sans doute permettre ceci.Bien à toi Marc et mercicat

Marc 16/10/2007 16:12

Déracinons alors.Ca va, Cat?