Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

incarnation

L’important pour Enkū* (1632 - 1695) n’était pas de sculpter des boddhisattvas, mais de donner une âme au bois, d’approcher le Bouddha lui-même.

Assis dans le grand silence du monde, tout méditant, modestement, se donne lui aussi une âme dont il ignore tout et pour le côtoiement de laquelle il ne renoncerait à aucun prix.

 

 

 

 

*: Ses sculptures exposées à Anvers au Musée ethnographique en 1999 valaient le plus beau des voyages au Japon.

P.S.: Dans le billet du 7 juillet 2008 il était question de reconnaissance.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article