Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

ignition

Méditer, c’est déclarer sa flamme à ce corps respirant que jusque là nous n’avions jamais que haï, pour nous être crus dans la spirale de mort de la vie.
Le méditant alors n’existant plus, déclarer sa flamme, c’est brûler tout. Cet incendie s’appelle l’extase.




P.S.: Comme celui de hier, le billet du 26 mai 2007 avait pour titre « contentement ».
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
A
Super définition ,merci Marc!
Répondre
M
<br /> Pas de quoi, Anne-marie.<br /> <br /> <br />
C
C'est ce qu'en language chrétien on appelle "l'incendium amoris",les chemins sont plus semblables qu'on ne le croit!Bise Marc
Répondre
M
<br /> Merci pour cette référence, Catherine.<br /> Bises.<br /> <br /> <br />
L
Il est un feu qui ne brûle sans jamais nous brûler il consume de l'intérieurpas à pas chaque penséepar amour de la vie ..infinie.
Répondre
M
<br /> Les Indiens parlent de cendres sacrées...<br /> <br /> <br />
C
dans le monde occidental tout nous pousse à nous placer dans "la spirale de la mort de la vie" et de la déchéance du corps.très belle défnition de l'extasemerci Marc
Répondre
M
<br /> Merci infiniment, Céleste.<br /> <br /> <br />