Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

étapes

Ecouter la radio, lire. Se rendre compte que chacun se croit important dans sa niche (« Regardez comme je parle bien, comme j’écris bien. »). Voir la futilité partout. Le dérisoire en toute chose. Retourner s’asseoir dans le silence. Laisser faire le (prin)temps. Ne rien vouloir prouver.




P.S.: Le billet du 17 mai 2007 parlait de longévité. Il y était question de F. Nietzsche, J. Kessel, B. Chatwin, H. D. Thoreau, G.I. Gurdjieff. Que du beau monde. D’autant plus que N. Bouvier fut invité aussi (dans les commentaires).
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Cela me convient tout à fait! Qu'est ce qu'on est bien quand on a perdu l'habitude de prouver! C'est un délectable repos du corps et de l'esprit!
Répondre
M
<br /> Cioran le pensait aussi, je crois:<br /> "On ne découvre une saveur aux jours que lorsqu'on se dérobe à l'obligation d'avoir un destin."<br /> <br /> <br /> <br />
L
Se rendre compte n'est ce pas aussi se compter dans le nombre de ceux que l'on regarde ..Juste une question de distance en somme .Alors je peux me voir en train de me prouver à moi même que je n'ai pas d'importance ..ou que je sais en avoir moins qu'avant .. tout cela  pour peu  à peu comprendre que l'important ne parle pas de l'essentiel.C'est peut être un peu confus Marc, tu voudras bien m'en excuser ..je tenais à répondre à tes mots malgré la fatigue de  cette fin de journée .
Répondre
M
<br /> Tu soulèves peut-être là un fameux lapin, Lilou.<br /> <br /> <br />
M
on peut lire dans ses cahiers: la beauté est dans l'oeil de celui qui la regarde
Répondre
M
<br /> Jolie référence.<br /> <br /> <br />
M
pour détourner une phrase de léonard de vinci: la futilité est dans l'oeil de celui qui la regarde...
Répondre
M
<br /> C'est lui qui a dit (quelque chose comme) cela?<br /> <br /> <br />
C
Comme dirait un ermite de mon coeur (frêre Antoine dans le rocher de Roquebrune) ...Méditer assis sur son égo!!Bon dimanche, Marc
Répondre
M
<br /> On est toujours assis sur quelques chose, Catherine. Bonne semaine.<br /> <br /> <br />