Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

sobriété

L’art de la simplification.
Un artiste, avec les années, épure, pour tendre vers la quintessence de son apport à une discipline.
Un méditant, avec les années, simplifie sa vision de l’art de méditer. Il a de moins en moins d’opinions sur ce qu’il doit être. Il s’assied. Point.

Et même moins: comme il ne médite pas qu’assis, disons simplement qu’il médite. Point. Et peut-être moins encore. Disons qu’il respire. Point.

Et peut-être moins encore. Disons qu’il est. Point.

Et peut-être moins encore…





P.S.: Le billet du 11 septembre 2007 évoquait notre
corps « macroscopique » lorsque nous méditons: physique. A sa suite et sans quitter la page HTML vous découvrirez les billets précédant cette date et auxquels vous n’avez pas eu droit ces derniers jours dans les P.S. Vos commentaires sont partout les bienvenus. J’y répondrai à mon retour. 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
L
Quel nécessaire ? Celui qui reste lorsque le superflu s'en est allé .Par exemple manger nous est nécessaire ..une fois dépouillé de tout ce que nous mangeons " en pensée"..Le simple est ce alors manger moins ou manger mieux .
Répondre
M
<br /> Un nécessaire bien relatif alors...<br /> <br /> <br />
M
 (...respirez...)
Répondre
M
<br /> Ppffuuh...<br /> <br /> <br />
M
Le mot méditer ne signifie pas seulement examiner, observer, réfléchir, interroger, soupeser; il a aussi, en sanskrit, un sens plus profond, celui de devenir.Il appartient donc à chacun de devenir depuis ce qu'il est déjà...pas forcément tibétain donc...:-)
Répondre
M
<br /> Tu m'apprends ce sens sanskrit de devenir pour méditer. Il est vrai que la méditation, c'est la vie et que vivre c'est devenir...<br /> <br /> <br />
M
Réponse à une certaine Mifa (http://tibazar.over-blog.com/) dont j’ai<br /> malencontreusement détruit le commentaire (11 septembre à 11h25) et qui<br /> écrivait :<br /> "Marc, en ayant conscience que je me<br /> trompe peut-être mais pour être en accord avec ma conscience, je viens vous<br /> dire que je supprime le lien vers votre blog (et cette magnifique photo !) car<br /> je n'ai jamais reçu de réponse à ma demande (où et quand les bouddhistes<br /> font-ils du prosélytisme), ce qui ramène votre assertion à ce sujet à un simple<br /> cancan. (Il est passé de l'eau sous les ponts depuis notre échange à ce sujet<br /> !) Je ne jette pas le lien pourtant, il peut revenir. Amicalement "<br />  <br /> Mifa, d’où sors-tu ce que tu dis? Est-ce bien à moi que tu<br /> as demandé cela? Peux-tu préciser ce que tu me reproches de ne pas t’avoir dit?<br /> Cela dit, le bouddhisme est bien une religion missionnaire, que<br /> cela te plaise ou non. Seul l’hindouisme (et dans une certaine mesure, le judaïsme)<br /> n’essaie pas de s’étendre, on ne peut pas y « prendre refuge ». <br /> Deux autres arguments allant dans le sens de ce prosélytisme,<br /> en passant (il y aurait cent livres à<br /> écrire sur le prosélytisme religieux) : 1) la confusion soigneusement entretenue<br /> pour les Occidentaux entre bouddhisme et bouddhisme vajrayana (comme si le<br /> mahayana et le hinayana n’existaient pas) et 2) celle qui consiste à considérer<br /> que méditer c’est naturellement méditer comme le font les Tibétains  (un « glissement » subtil lu<br /> récemment encore dans une revue de grande notoriété et signée d’un moine se<br /> disant proche du Dalaï Lama - personnalité remarquable, j’en conviens,  et au dessus de tout soupçon de prosélytisme,<br /> elle, même si beaucoup d’Occidentaux la croient être une sorte de pape du<br /> bouddhisme).<br /> Des cancans? Ce blog les évite comme la peste, la fulgurance<br /> étant le contraire d’une idée reçue ou d’un ragot (voir colonne de droite de<br /> cette page HTML).
Répondre
C
J'aime bien cette sobriété et d'ailleurs, je l'aime de plus en plus la sobriété....et la simplicité...Bonjour Marc
Répondre
M
<br /> Bonjour Catherine.<br /> <br /> <br />