Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

larronisation

La méditation serait tout ce qui ne relève pas d’une activité mentale, imposée ou subie. L’inactivité par essence et par excellence, donc.

Par exemple, boire un café dans la cuisine quand le monde dort encore et écouter de la musique à la radio, musique que l’on n’aime ni n’exècre, que l’on n’écoute ni ne subit, voilà peut-être bien une méditation excellente. Vous y êtes sans doute bien plus près du sacré que celui qui, imbu de sa valeur, s’assied après s’y être préparé pendant vingt ans par une ascèse qu’il inflige (et qu’il appelle « purification »), dans une posture hiératique, colonne érigée idéalement, respiration parfaite, mais l’esprit encombré de sa propre importance, conscient de méditer, et pire encore peut-être, de « bien » méditer.

Vous essayant, vous, dans votre cuisine, un matin du monde, à écouter la musique sans l’entendre, à déguster un café qui s’est refroidi car vous l’avez oublié, vous avez sans doute «  épassé" ce méditant parfait évoqué plus haut, tel le larron arrivant au ciel plus vite que le saint, et demain à côté du Père et de son fils ressuscité, comme le dit la légende.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 13 octobre 2006 il était question d’une autre façon de tenter de définir la méditation: réunion.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article