Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

élitisme

Dans la même veine que J. Krishnamurti, cette citation de Pierre Feuga que j’avais notée il y a longtemps et qui donne de la méditation une définition restrictive mais pas inintéressante si l’on ne recherche que les hauteurs:

« Là où l'on vise un résultat, là où l'on se sert d'un "moyen" pour atteindre un "but", là où l'on divise entre un "sujet" méditant et un "objet" médité, ‑ il ne saurait y avoir de méditation. Il peut y avoir régulation, contrôle, dressage, ‑ mais c'est tout autre chose: à peu près ce que sont à la musique de Bach les marches militaires. »

(Pour l'Eveil, Ed. Almora, 2005, p.92)

P.S.: Dans le billet du 25 novembre 2012 il était question de frustrations.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Frédéric 26/11/2013 09:18

Excellent la comparaison :oD

marc Delforge 26/11/2013 16:31

Toi aussi tu préfères Bach? Je le savais.

Saint-Songe 25/11/2013 19:37

Plus on est dans l'attente "d'un résultat", moins celui-ci arrive, tout vient du "détachement"...(sans être de l'indifférence)... Ne penser à rien serait superbe.

marc Delforge 26/11/2013 16:30

Ne penser à rien? Il n'y faut pas penser.