Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

impossibilité

« La vérité c’est qu’on ne sait comment nommer ce qui vous pousse* », disait Nicolas Bouvier. Magnifique parole d’écrivain voyageur.

Le philosophe, par contre, dira comprendre plutôt que nommer.

Le méditant, lui, se contentera d’un silencieux sourire.

*: L’usage du monde, Nicolas Bouvier, Petite bibliothèque Payot, 2001, Paris, p.12.

P.S.: Le billet du 19 juin 2009 évoquait un certain parcours.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article