Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

absence

« Le silence de l’Être authentique n’est pas seulement là où se tait le bruit du monde », remarquait fort justement K. G. Dürckheim*.

Ce silence-là (le qualifier de silence est déjà trop, peut-être), rien ne peut en être dit.

Mais comme la sagesse nous manque pour ne pas en parler, tentons la moins mauvaise évocation possible: le silence de l’Être ne serait pas une absence de bruit. Ce serait tout autre chose: une absence de pensées et la conscience de cette absence, mais pas la pensée de cette absence de pensées ni de la conscience de cette absence (qui sont des pensées et donc sans doute pas… le silence de l’Être.)

 

 

 

 

*: Karlfried Graf Dürckheim, Le son du silence, Cerf, Paris, 2005, p. 36

P.S.: Dans le billet du 16 octobre 2006 il était question d’intemporalité. Comme celle qu'évoque cette pièce de Steve Reich ralentie par The Conscious Vibe.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article