Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

prophylaxies

Pas plus qu’on ne soigne un cancer en se décidant sur le tard à avaler des litres de thé vert aux propriétés antioxydantes, on ne se guérit du stress en se mettant à méditer dans l’urgence et à de seules fins de rétablissement*.

Le lièvre ne peut rattraper la tortue, c’est Jean qui l’a dit.

 

 

 

* : La méditation étant l’activité désintéressée par excellence, par définition même.

P. S. : Dans le billet du 30 décembre 2008 il était question d’un  raccourci journalistique qui aurait eu encore plus de saveur aujourd’hui.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article