Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

évitement

Le dogme religieux est une des armes du diable. Il l'utilise principalement pour détourner les masses des idées de base émises par les sages et pour transformer la réflexion qu'ils préconisaient en une abêtissante caricature du Verbe. Reste alors au diable à introduire un culte qui déifie les sages et son but est atteint: c’est lui-même qu'on vénère.

Les méditants, eux, esquivent le diable: ils savent que la vérité, si tant elle qu’elle soit à leur portée, n’est pas dans les mots des autres mais dans la vision qu'ils auront d’elle.

 

 

 

 

P.S.: Le billet du 19 août 2010 parlait du bonheur et avait suscité de nombreuses réactions: modération.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

marie-claude 24/08/2010 17:26



Penser par soi-même ... c'est tellement engageant ... qu'on fait fi des croyances ... ni dieux, ni diables !


amitié .



Marc 02/09/2010 11:38



Penser par soi-même, mais savoir apprécier le second degré...


Amitiés.



juliette b. 22/08/2010 18:07



 


JE TE SUIS TOUT À FAIT.



Marc 02/09/2010 11:37



J'EN SUIS FORT AISE.



Alexandre 22/08/2010 09:28



Avec le dogme religieux, nous demeurons au stade de la croyance, d'une opinion affichée comme une vérité incontestable et pourtant non démontrable.


La vérité à laquelle s'attache le méditant, du moins la "vision" qu'il peut a avoir, est au-delà de la croyance puisque démontrable.


Alexandre



Marc 02/09/2010 11:36



"Pourquoi tenir à une vérité démontrable qui n'existe que dans votre esprit?", vous auraient dit Pyrrhon, Montaigne et tant d'autres méditants qui, comme eux, doutent.



Alexandre A 19/08/2010 20:45



Bonsoir Marc,


Le deuxième paragraphe est d'autant plus juste lorsque la vérité perçue par le sage est démontrable.


Merci pour cette questionnante méditation.


Alexandre


 


Alexandre



Marc 21/08/2010 08:12



Bonsoir Alexandre,


Pouvez-vous être plus explicite?


Amitiés,


Marc