Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

sagesses

3/4
Le bouddhiste est encore plus réservé: la question du sens de Tout Ceci, il ne veut même pas y penser. C’est trop fort pour lui, dit-il. Et puis à quoi bon? La maison brûle, non? Ce n’est pas le moment de chercher qui est l’architecte. Simplicité immense encore.




P.S.: Le billet du 10 juillet 2007 parlait d’altitude et de deux façons fort différentes de gravir les sommets.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mifa 26/07/2008 15:10

Pour les agneaux, j'avais compris, mais j'ai utilisé ton image pour traduire la mienne.En revanche, je ne vois encore pas où est le prosélytisme bouddhiste que tu réaffirmes : il va falloir que tu descendes à mon niveau pour je comprenne ce dont tu parles.Enfin, j'ai lu avec attention les articles dont tu donnes les liens, et suggère que tu poses ces questions à un enseignant boudhiste, afin de ne plus écrire des approximaxions seulement dues à ton ignorance du sujet - et je respecte ta liberté de pensée par ailleurs. J'ai une vague idée des réponses, mais le sujet ne souffre pas d'approximations - et il vaut mieux poser sa question au maître qu'au cancre de la classe !La chose qui me fait sourire - mais je ne suis qu'un cancre ! - c'est de prétendre refuser tout conditionnement alors qu'on nait dans la souffrance - déjà conditionné. Comme un ami à moi qui crie : ni Dieu, ni maître ! alors qu'il est l'esclave de son propre slogan jusqu'au point de refuser le simple geste de courtoisie d'offrir une kata à un religieux tibétain.

Mifa 24/07/2008 17:40

Le Bouddhisme convertit. Bon. Mais pas l'Hindouisme. Bon. J'en conclus qu'on naît hindouiste, et qu'on ne peut pas le devenir - faute de possibilité de conversion.Mais où est le prosélytisme dont il est parlé plus haut ?Question : as-tu déjà ouvert ta porte à un moine bouddhiste qui a cherché à te fourguer sa marchandise ?Bon retour, sinon... Mais à part les Bouddhas, il n'y a que des agneaux, silencieux ou pas. Et les Bouddhas auxquels je fais allusion n'ont pas nécessairement fait chemin dans les pas du Bouddha Shakyamouni.(C'est juste mon opinion)

Marc 25/07/2008 11:14


J’aimerais te faire plaisir et te dire que le bouddhisme ignore le prosélytisme mais ce serait une contre-vérité, Mifa.
Cela dit, il faut rester nuancé: vouloir la libération de tout être et non seulement la sienne propre ne relève pas de la caricature comme dans les christianismes et islamismes par exemple. (Nous
ne sommes jamais dans l'échange de nourriture ou d'une éducation contre une convertion ni dans le démarchage des témoins de Jéhova!)
J’ai personnellement beaucoup de sympathie pour le Bouddha et pour certains auteurs qui se réclament du bouddhisme: Walpola Rahula, D.T. Suzuki et d’autres.
Cette sympathie ne va pas toutefois pas jusqu’à prendre refuge dans ce système. Je refuse tout conditionnement.
Enfin, la question du prosélytisme peut conduire à une réflexion intéressante (et très nuancée) sur la différence entre l’arhat et le bodhisattva. Vois ici :
http://fautedemieux.over-blog.com/article-13642443.html
puis ici :
http://fautedemieux.over-blog.com/article-13664785.html
et tant qu’à faire, encore ici :
http://fautedemieux.over-blog.com/article-13708282.html
Enfin, quand je parle d’agneaux de retour, ce n’est que de moi dont il s’agit.


Mifa 21/07/2008 17:42

Help ! Il n'y avait nulle malice dans ma question, et personne ne répond ??? Est-ce le silence des agneaux, celui des espaces infinis qui effrayait tant Blaise Pascal, celui du sage qui sait tout mais ne dit rien, ou le silence prudent - mais pourquoi ????

Marc 24/07/2008 11:50


Les agneaux sont de retour;-)


Mifa 18/07/2008 14:41

Où et quand font-ils du prosélytisme ? C'est - à mon sens - absolument incompatible avec l'essence même du bouddhisme. D'où ma question.

Marc 24/07/2008 11:43


Les bodhisattvas veulent que tous les êtres soient heureux et ne ménagent pas leurs efforts pour y parvenir.
D'autre part la bouddhisme convertit, ce à quoi se refuse l'hindouisme.


Marie- Eve 10/07/2008 12:10

Trop fort!...et vachement reposant! Ici et maintenant....le reste hein....?

Marc 11/07/2008 10:13


Ils ne cherchent pas qui est l'architecte mais ils veulent quand même ne pas brûler dans les flammes. Pas si reposant que ça!