Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

bagages

Le sage indien Ramana Maharshi comparait les gens à des voyageurs qui dans un train gardent leurs bagages à la main plutôt que de les déposer, le temps du voyage. Quelle heureuse métaphore pour résumer ce que sont nos vies!

Ces billets, centrés sur les concepts de méditation (et aussi d’harmonie, pour la plupart de ceux qui ont été publiés après le 18 novembre 2009), c'est en quelque sorte de cela qu'ils parlent aussi. Ils suggèrent que c'est le train qui porte les bagages. Gardez votre calme. Laissez faire. Vous avez payé votre place. (Et le transport des bagages est compris dans le prix...)





P.S.1: Le billet du 4 janvier 2007 vous faisait part d’une certaine vision de l’apprentissage. A mon humble avis, un billet à relire.

P.S.2: Samedi dernier est paru dans le journal belge Le Soir un entretien de W. Bourton avec le philosophe et sociologue français Edgar Morin. Je vous convie à le lire (cliquez ici) pour deux raisons. D’abord, parce que s’agissant d’une invitation à penser, ou même, incitation suprême, à « repenser », il s’inscrit dans la droite ligne de ce que ce blog préconise sans discontinuer. Et secondo, parce qu’il me paraît symptomatique: son pessimisme sur l’avenir est une première chez les penseurs écoutés par les masses. Jusqu’ici, on n’entendait pour ainsi dire jamais de discours qui font peur, comme si on voulait éviter toute panique. Or, c’était bien là le problème: à force de se montrer optimiste (des discours du style: la situation est grave, mais vous allez voir: on va s’en sortir… demain), on n’a pas incité les gens à se prendre en main. Je vois dans le pessimisme quasi radical que cet article inaugure, une chance, la toute dernière, de prendre enfin la mesure du problème environnemental (pollution, réchauffement du climat, surpopulation humaine) et d’agir en conséquence.

Espérons que cet entretien sera suivi de beaucoup d’autres dans la même veine résolument pessimiste. Alors peut-être, ferons-nous enfin le nécessaire (décroître) et nos enfants pourront espérer connaître encore une certaine qualité de vie…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Frédéric 05/01/2010 17:17


Merci Marc pour le texte de Edgar Morin, je le reprendrai pour partie sur mon blog à la fin de la semaine prochaine, je ferai un renvoie vers le texte ici
Puissions nous être assez intelligents pour nous unir dans la construction et l'amour concret et ne pas attendre la solution des oligarchies qui nous ont amené ici pour leur plus grands profits

chaleureusement

frédéric


Marc 07/01/2010 11:41


Pas de quoi, Fréderic. Voici un autre texte de lui, tout aussi pertinent:
http://www.ressources-solidaires.org/Contribution-exceptionnelle-d
Amitiés