Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

réserve

La radio nous apprend ce matin que le président américain aurait dit lors d’un sommet contre le terrorisme que « nous ne sommes pas en guerre contre l’islam, nous sommes en guerre contre ceux qui ont perverti l’islam ».

Selon lui donc, l’islam n’est pas l’ennemi car il n’est pas réductible à ses dérives sanguinaires (ce que quasi chacun savait mais qu’il fallait redire pour que cela atteigne les oreilles de la peste brune) mais il serait cependant susceptible d’être perverti.

Voilà un pas encourageant effectué par l’homme le plus puissant du monde: la condamnation bien nécessaire et justifiée d’un possible amalgame d’une part, et de l’autre la reconnaissance qu’une religion est « pervertible* ».

Mais qu’une religion soit « pervertible », c’est bien là le problème de l’époque, car combinée aux armements modernes elle devient une menace pour tous. Cela dit, ne nous focalisons pas sur l’une d’entre elles, toutes les religions sont « pervertibles » et l’ont toujours été, l’histoire du monde vous le dira: que de sang déjà versé pour des idées!

Et maintenant la question cruciale: « Ce qui peut être dévoyé mérite-il d’être « suivi » sans un solide questionnement sur sa pertinence? »

 

 

 

 

*Néologisme, en l'absence du mot!

P.S.: Dans le billet du 19 février 2010 il était question de la télévision: orientation.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article