Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Top articles

  • insoumission

    17 janvier 2015 ( #actualité )

    Sur ce blog le scepticisme libérateur est souvent opposé au formatage religieux dont il est, y pense-t-on, l’antidote et duquel il libère. Il semble qu’en parlant des religions (toutes) qui sont autant d'outrages à la raison de l’homme cultivé, on ne...

  • inachèvement

    20 janvier 2015 ( #de choses et d'autres... )

    Interviewé le 28 décembre dernier sur Antenne 2, Jean d’Ormesson disait que si travailler n’est pas toujours très agréable, ne pas travailler l’est encore moins. Question de point de vue et de définition du travail, pensai-je, qui montre bien que tout...

  • humilité

    16 décembre 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Quelle est la différence entre la méditation d’un jeune et celle d’une personne plus âgée? Le jeune a une énergie et une curiosité sans failles. Il peut aller « loin » dans la méditation, connaître des sensations étranges, merveilleuses, vivre des états...

  • regret (2)

    17 décembre 2014 ( #de choses et d'autres... )

    … toutefois cela ne m’empêche pas (sinon ce serait de l’égoïsme pur) de penser que tout le monde n’a pas eu ma chance, loin de là, et donc que ta création dans l’ensemble a été bâclée. Elle aurait pu fleurer bon l’extase, on aurait pu même admettre qu’elle...

  • alternative

    18 décembre 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Si, ni Alexandre le Grand, le plus chanceux des conquérants, ni Nietzsche, le plus lucide des philosophes, ni G. W. Bush, le plus écervelé des envahisseurs, n’ont pu trouver la félicité ni même tout simplement la paix, pourquoi alors reprocher au méditant...

  • déplacement

    31 décembre 2014 ( #de choses et d'autres... )

    La méditation est un pays dont la langue est le silence. Une langue universelle, mais pas nécessairement plus abordable pour autant, car elle ne s’apprend que sur place. P.S.: Dans le billet du 31 décembre 2013 il était aussi question de silence, mais...

  • énigme

    01 novembre 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Un ramier se perche le faîte du grand sapin. Puis, après un long moment, il s’envole. Question pas si stupide que cela: Qu’est-ce qui détermine le moment de son départ (outre l’ennui ou la fatigue)? Et nous, lorsque nous sommes assis, impavides, sans...

  • impertinence

    22 novembre 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Pourquoi la concentration naturelle est-elle si importante*? Peut-être parce que, une fois maîtrisée, elle nous permettrait de considérer longtemps et avec intensité la question la plus difficilement tenable qui soit: « Qui suis-je ? »**. Cette question...

  • démarcation

    13 avril 2009 ( #yoga )

    De la même façon qu’il y a la sensation de respirer et celle d’être respiré, il y a concentration au sens habituel du terme, c’est-à-dire volontaire voire forcée et concentration naturelle qui est cette faculté de se focaliser sans effort sur un objet...

  • libération

    10 octobre 2014 ( #de choses et d'autres... )

    - Hormis le vrai Tao*, tout ce qui existe porte un nom. C’est ce Tao qui existe sans porter de nom que le méditant devrait rejoindre pour accéder à l’autre rive, celle de nulle part dont rien ne peut être dit et qui est pourtant si proche de nous que...

  • lucidité

    28 août 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Dans le parc humain il faut voir chaque homme comme un producteur/consommateur. Le producteur, on le rend soumis en lui disant que de la production (du travail, pour rappeler par l’étymologie le côté torturant de cette activité) il n’y en a pas pour tout...

  • ravissement

    03 septembre 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Toute fulgurance est précédée d’une maturation parfois longue. Et ce n’est pas qu’en méditation qu’on le constate. Tout le champ artistique est aussi concerné. Un bon exemple nous est donné par la description qu’en fait le cinéaste américain Richard Linklater...

  • évaluation

    25 août 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Le journal Le Monde nous apprenait vendredi dernier que tel roman de la rentrée « mesure la vitesse à laquelle passe l’existence ». Voilà bien une préoccupation qui ne peut laisser aucun d’entre nous indiffèrent pour peu que l’on soit déjà à l’heure des...

  • délitement

    14 mai 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Lu dans Le Monde ce commentaire court mais pour le moins intelligent, suite à un article sur les dangers des portables (tumeurs): « La désagrégation des cerveaux due aux portables va bien au-delà du problème, certes très grave, des tumeurs. » On voit...

  • extrapolation

    22 mai 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Toute fulgurance se suffit à elle-même. Le fait qu’elle existe, voilà qui est déterminant. Le fait qu’elle soit connue d’autres n’a que peu d’importance. Même si cette idée n’était connue que de son auteur elle mériterait de vivre tout autant que si l’humanité...

  • élévation

    07 juin 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Regardant le magnifique ciel, ces derniers soirs, je me disais que ceux qui sont réduits à l’immobilité ne sont pas à plaindre. Car le plus beau qu’il puisse leur être donné de voir se trouve juste au dessus d’eux, perçu par un mental calme dans un corps...

  • délivrance

    17 juin 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Les P. se lèvent tôt, travaillent beaucoup pour le grand capital, rentrent tard, sont même sollicités par « leur patron » certains week-ends. On les admire pour ce courage que n’ont pas, pas du tout même, les lecteurs de Thoreau et de Russell et les amateurs...

  • perplexité

    10 juillet 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Etrange sentiment, quand on est ado, de se sentir horriblement exclu d’un groupe et en même temps heureux d’être laissé à sa paix. Tu veux et tu veux pas, en quelque sorte. Et si on se sent perdu alors, c’est de ne pas savoir ce que l’on veut. Ce sentiment...

  • dessillation

    14 juillet 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Assis en silence, les yeux fermés, c’est ainsi que l’on ouvre le yeux, que l’on voit enfin le caché, l’ignoré de soi parfois volontairement. C’est sans doute ainsi aussi qu’en réalité on les ouvre sur la réalité, et pourquoi pas, sur la Réalité, l’ultime....

  • optimisme

    20 juillet 2014 ( #de choses et d'autres... )

    H. D. Thoreau disait en substance qu’on peut vivre bien en travaillant peu. Bertrand Russell, dans sa brillante Eloge de l’Oisiveté*, considérait lui, non sans humour, qu' « il existe deux types de travail: le premier consiste à déplacer une certaine...

  • suggestion

    04 août 2013 ( #de choses et d'autres... )

    Ce que l’on appelle (sa) méditation n’est peut-être jamais (de) la méditation, ce que l’on n'appelle pas (sa) méditation mais qui y ressemble est peut-être parfois (de) la méditation. Cette phrase se lit avec ou sans parenthèses. P.S.: Dans le billet...

  • courage

    14 avril 2014 ( #de choses et d'autres... )

    En méditation métaphysique, (en l’absence jusqu’à ce jour de toute explication scientifique satisfaisante sur le sens de cet univers où nous nous débattons) se laisser séduire par des certitudes du type « Dieu existe, Dieu est bon, Dieu est compétent,...

  • noyade

    15 avril 2014 ( #de choses et d'autres... )

    Méditer c’est fermer les yeux, lever l’ancre et oser appareiller pour aller aussi loin que possible des rives du « je », là où l’on ne saura plus qui l’on est, là où plus rien de soi ne sera soi (mais d’où pourtant on reviendra… parfois). Méditer c’est...

  • claquements

    31 décembre 2009 ( #harmonologie )

    S'il y a une caractéristique que doivent probablement partager ceux qui se sont ouverts à eux-mêmes, c'est peut-être une aversion profonde pour tout ce qui est bruit et spécialement ceux soudains qui les dépouillent en un éclair de leur "aura protecteur";...

  • exceptions

    30 janvier 2014 ( #de choses et d'autres... )

    2/2 Dit autrement, vivre ses rêves ou rêver une vie que l’on ne connaîtra jamais, n’est-ce pas le grand dilemme*? Sauf pour le méditant peut-être, qui vit sans rêves pour être au plus près d’un réel qu’il essaie de comprendre. *: Sachant que 98% des gens...