Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

de choses et d'autres...

question

Et si les meilleures questions étaient celles par lesquelles nous rendons justice à notre humanité et à son intelligence, bref celles qui n’ont pas de réponse* ? * : Exemples: Qui sommes-nous? Quelle est, en réalité, la relation entre notre conscience...

En savoir plus

attestation

Méditer, c’est être conscient qu’à travers nous l’univers prend conscience de lui-même.

En savoir plus

propositions

5/5Toute pensée est une question à laquelle toute absence de question est la réponse. Ceci clôt pour un temps les considérations sur le mental en mouvement. Merci de relire ces propositions dans l’ordre.

En savoir plus

propositions

4/5En altitude, au bord du fleuve sacré qui ne regarde que le ciel, ce dialogue entre un sage placide et son visiteur:Le second: Quelle est votre philosophie?Le premier: À « mon niveau »: Tout est bien. À « votre » niveau: Je dois me libérer du désir...

En savoir plus

propositions

3/5Le vouloir naît quand nous nous sentons en contradiction avec nous-mêmes et que nous souhaitons que cela change.Si nous nous acceptons tels que nous sommes, l’usage de la volonté n’est pas requis. Cette volonté, il n’y a alors pas lieu de la cultiver...

En savoir plus

propositions

2/5En méditation comme en tout, quand nous « essayons », nous ne sommes déjà plus en harmonie avec nous-mêmes.

En savoir plus

propositions

1/5En méditation aussi, dès que nous désirons quelque chose, nous créons une image et cette image n’est pas la Réalité. C’est ainsi que nous nous cantonnons dans le monde illusoire que l’Inde hindoue appelle maya. La Réalité n’est pas une image. La Réalité...

En savoir plus

maturité

Assertion: la pensée n’est jamais sacrée. Commentaire prudent: et si nous ne disions jamais « jamais »? Et si nous ne sacralisions aucune pensée, y compris celle que la pensée n’est jamais sacrée? Le sacré est l’impensable (zut, c’est une pensée). Le...

En savoir plus

synchronisme

Certaines écoles de méditation nous invitent à être présents, présents, présents.Pouvons-nous commander cette présence, pouvons-nous provoquer ce « je suis » ou bien ne faudrait-il pas plutôt nous voir (enfin) tels que nous sommes, en acceptant nos pensées,...

En savoir plus

discrimination

La méditation en tant que pratique serait une forme d’auto-hypnose.La méditation en tant qu’observation désintéressée serait une forme d’auto-psychanalyse.

En savoir plus

abandon

Au fond, pour débrancher le mental, le mieux est peut-être de l’accepter tel qu’il est; de lui dire d’aller là où il veut, de faire ce qu’il veut - ou mieux encore: de ne rien lui dire du tout; bref, de ne pas résister.

En savoir plus

injonction

A l’heure bleue, assis en lotus dans l’encore épaisse pénombre, découvrir que la recherche de l’extatique silence est ce qui, à l’insu peut-être du méditant, le motive et que cette injonction le résume alors: « Ce mental? Débranche-le! Débranche-le! »...

En savoir plus

conjugaison

Le bigot et autres « croyants » seraient dans l’erreur: celui qu’ils appellent Dieu, ils l’auraient inventé.Celui qui doute le serait moins: il réfléchit à la question du divin, ne fait confiance qu’à son propre jugement pour faire honneur à son cerveau,...

En savoir plus

manoeuvres

1/2: la stratégie de la passivitéIl est dit qu’en méditation nous devrions simplement observer nos pensées.Qui est celui qui observe? Réponse: la pensée, toujours la pensée, toujours là, l’ego. Cet observateur devrait aussi disparaître de façon à ce qu’il...

En savoir plus

apparition

Il y a méditation dès que nous sommes dans un lieu que nous ne désirons pas quitter, dès que nous pensons ce que nous souhaitons penser.Alors, si nous restons dans cette harmonieuse délectation pendant un certain temps, le silence s’installe et Il vient....

En savoir plus

équivalence

Il y a deux façons de ne rien faire: l’une est paresse, l’autre est acte sacré.En fin de compte, c’est la même chose: la paresse devient sacrée quand le sacré inclut tout, quand nous sommes.

En savoir plus

retour

Quand, méditant, l’observation de la respiration est naturelle, bien établie, exclusive même, essayons de revenir à la pensée habituelle.Voyons que suite à cet ordre barbare, surpris par lui, le mental ignore comment donner naissance aux pensées, excepté...

En savoir plus

résultat

Ce je, tel qu’il est à cet instant, est le résultat de ce qu’il a fait, pensé et de comment il s’est comporté. Ce moment, le présent, est de grande importance: c’est la somme de tout notre passé. A négocier posément!

En savoir plus

traduction

Le calme dans lequel est immergé le méditant ne serait pas à atteindre, il serait sa propre nature. Méditer, ce serait traduire un état; et non pas œuvrer à y parvenir.

En savoir plus

acceptations

2/2… Ceci ne veut pourtant pas dire que l’état sans pensées ne soit pas « the real thing ». Mais cet état-là ne serait pas à atteindre, n'étant pas l’aboutissement d’une volonté et de la démarche enclenchée par celle-ci. De la même manière que l’on ne...

En savoir plus