Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

spontanéité

Ce qui différencie le voyageur du touriste, c’est que le premier privilégie le hasard. Il ne sait pas encore où il sera demain. Pour lui, demain est un autre jour forcément heureux. Ce qui sauve la gazelle de Thompson*, c’est qu’elle fuit en changeant...

En savoir plus

analogie

Une des fulgurances les plus concises jamais écrites sur ce blog est : « La méditation ne s’apprend pas, la méditation apprend ». Peut-être faut-il l’expliquer aujourd’hui. Permettez-moi d’employer une analogie peu ragoûtante pour ce faire: méditer, c’est...

En savoir plus

vertiges

vertiges

Dieu est « peut-être » cette faculté de créer quelque chose et même l’infini, donc de donner un commencement à ce qui ne finira peut-être au grand jamais. D’ailleurs, sur sa création on peut s’interroger plus profondément encore, jusqu’à l’extrême limite...

En savoir plus

humour

humour

Dans La fête de l’insignifiance, Milan Kundera fait dire à la mère d’un personnage: « Je serai franche. Depuis toujours cela m’a paru horrible d’envoyer au monde quelqu’un qui ne le demandait pas. - Je le sais, dit Alain. - Regarde autour de toi: de tout...

En savoir plus

excès

N’y a-t-il pas de quoi être étonné par le fait que l’homme, malgré son intelligence, ait toujours trouvé de très discutables justifications à son anthropocentrisme? Aurait-il médité plus sur sa condition animale qu’il aurait sans doute vu son espèce comme...

En savoir plus

étonnements

étonnements

Le philosophe est celui qui s’étonne là où son voisin ne voit rien. De surprise, il écarquille en quasi permanence les yeux, quand l’autre reste assoupi, drogué par l’habitude. D’abord, c'est qu'il est consterné par l’attitude de hommes à laquelle il...

En savoir plus

distinction

Joie et bonheur sont souvent confondus. Pourtant ce n’est pas la même chose. Le bonheur est une lame de fond de plus ou moins longue durée, parfois subite, parfois préparée (comme par exemple par le raja yoga), alors que la joie est une façon parmi d’autres...

En savoir plus

mystère

Qu’aurait été notre monde aujourd’hui si les prophètes des religions du livre avaient dit en leur temps: nous ne sommes les messagers que de nous-mêmes, nous ne voulons pas vous dire que nous avons été élus et qu’il faut nous suivre comme des moutons,...

En savoir plus

illusion

illusion

Et si la paix, la tranquillité, le plaisir, la joie, la satisfaction, le bonheur, l’extase, toutes ces sensations agréables, étaient propres à l'homme? Prenez par exemple les poissons, les mammifères marins et terrestres, les batraciens, les serpents,...

En savoir plus

lucidité

Nous sommes une race jeune, nous n'avons pas vécu des millions d’années comme les dinosaures. Notre temps s’étant accéléré récemment, nous venons de connaître trois révolutions déterminantes*, et voilà déjà qu’à cause des deux premières nous agonisons....

En savoir plus

soulagements

Le grand silence (sans doute ce que le dormeur appelle l’éveil) n’est peut-être pas ce « quelque chose » que l’on pourrait provoquer ni même faciliter trop sciemment, mais ce que l’on laisserait advenir. Pour l’entendre, il faudrait sans doute moins le...

En savoir plus

innocence

Dans certains ashrams de l’Inde éternelle on peut se promener avec une étiquette bien visible sur laquelle il est écrit « mouna ». Cela veut dire que l’on veut rester silencieux. Tout louable qu’il soit, ce silence que l’on s’impose n’a rien à voir avec...

En savoir plus

adoucissement

Le joueur de football exulte après avoir marqué un but, il fait une pirouette puis jette le bras à l’horizontale, le coude plié, le poing fermé, les doigts tournés vers le haut, le biceps retenu par l’autre main, ouf…, puis il est embrassé jusqu’à l’étouffement...

En savoir plus

étonnements

Deux des nombreuses injustices inhérentes au monde des hommes m’ont toujours particulièrement étonné. La première concerne la faculté d’apprécier le beau. Elle est totalement déniée à certains, alors que d’autres peuvent éprouver de véritables extases...

En savoir plus

regret

Lettre de l’été dernier à une amie restée en ville: Chère A., De retour dans l’idyllique Scandinavie où les étés sont si mystiques, j’entends par étés, les longues soirées, les courtes nuits (pleines lunes sur les lacs), les matins qui commencent si tôt...

En savoir plus

prémonition

Fait nouveau: le fait de se reproduire aujourd’hui n’est plus simplement générateur de la souffrance existentielle bien connue depuis le Bouddha qui fut sans doute un des premiers à la formaliser, c’est aussi générer la souffrance d’un être en particulier...

En savoir plus

question

Qu’ils considèrent la chose sous l’angle de la sociologie politique (travail, exploitation, formatage, résignation), sous celui de l’écologie (nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis, ne fût-ce que par notre nombre, mais il faut encore y...

En savoir plus

distanciation

Il faudrait mener sa vie selon deux principes. Celui de ne faire aucun pari sur l’avenir, et celui de n’avoir… aucun principe. (Ce second principe étant indispensable pour pouvoir quand même renier parfois le premier, par exemple pour épouser la personne...

En savoir plus

perfection

Certains vous diront qu’il ne saurait y avoir de méditation quand il y a un effort conscient réalisé pour méditer, d’autres, que pour méditer réellement il ne faut viser aucun résultat, celui-ci étant perverti automatiquement par le moyen employé, d’autres...

En savoir plus

pis-aller

Même si, avec l’expérience, l’assise en silence s’avère être l’une des activités les plus agréables qui soit, peu de méditants en sont venus à leur pratique par recherche de plaisir. En fait, la plupart diront sans doute qu’ils en sont arrivés à se poser...

En savoir plus