Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

indécision

Voilà bientôt quarante ans que je me consacre aux innombrables et toujours surprenants visages de la méditation et que je la pratique autant que faire… non pas « se peut » mais « je veux » (c’est-à-dire avec un incorrigible dilettantisme). Et pourtant...

En savoir plus

pléthore

On pourrait s’interroger sur le besoin irrépressible qu’ont les gens de garnir d’objets* des appuis de fenêtre qui s’accommoderaient très bien de leur nudité. Comme le méditant s’accommode très bien (au point de se féliciter de ce nettoyage) de son esprit...

En savoir plus

extinction

3/3 Les propos qui précèdent sur la fin de l’homme (extinction 1/3 et 2/3) sont aussi valables en grande partie pour la fin de chaque homme, comme s’il y avait en quelque sorte un simple rapport d’échelle entre eux. Toute personne proche de la mort ne...

En savoir plus

extinction

2/3 Le possible est parfois improbable, mais par définition, jamais impossible. On l’a vu maintes fois dans l’histoire, et chacun d’entre nous aussi, dans son histoire personnelle: décréter qu’une chose est impossible la rend irréalisable, alors qu’elle...

En savoir plus

extinction

1/3 « L’improbable est possible », disait Edgar Morin, évoquant notre sort sur la planète terre, le 11 février dernier, sur Arte (28 minutes). J’ai d’abord pensé qu’il avait trouvé la formule juste pour décrire l’espoir irrationnel qui anime par exemple...

En savoir plus

recettes

On nous a ravi au silence en nous donnant une vie dont il y a fort à parier que nous n’en aurions pas voulu si on nous avait dit la tragédie qu’elle pourrait bien être. Notre devoir, les choses étant irréversibles*, est donc de tenter d’être le moins...

En savoir plus

limites

2/2 « Nous comprenons les concepts par leurs limites », disait Niels Bohr. Tout problème est en Réalité insoluble, cela se révèle quand on réalise que la résolution est dépendante des instruments pour l’aborder, ici en l’occurrence un cerveau humain limité....

En savoir plus

limites

1/2 Pour l’esprit limité qui m’habite, le religieux est pathologique. Et je dis en cela en étant bien conscient de l’insolente prétention de mon jugement, celui d’un adepte des lumières mettant en avant la raison comme vertu suprême, alors que je sais...

En savoir plus

soulagement

Toutes ces images, toutes ces pensées que nous voyons défiler derrière nos yeux clos, assis en méditation, sont FUGITIVES. Inutile dès lors de se focaliser (au sens propre) sur les premières (elles deviennent alors vite floues) et de poursuivre les secondes...

En savoir plus

oscillation

Même si tout désir est concomitant à une intentionnalité (cette caractéristique inhérente à tout le vivant et non pas seulement à l’humain - pour ce dernier relire Husserl), il est surtout - car c’est cela qui nous importe - la cause de la souffrance,...

En savoir plus

alternative

Les hommes ne savent que trop bien ce qu’est le malheur. Et peut-être peut-on dire aussi qu’ils savent ce qu’est le bonheur. Peut-être. Mais savent-ils assez qu’il est un autre sentiment moins affligeant que le premier et plus raisonnablement accessible...

En savoir plus

expérimentation

Si rien ne se répétait jamais exactement, tout instant serait unique. Une hypothèse sur laquelle planche tout méditant. Son assise en silence est le laboratoire où il tente de la vérifier. Que l’un d’entre eux* y soit y déjà parvenu est une autre histoire…...

En savoir plus

survol

Bien avant de supplanter l’homme de Néandertal, l’Homo sapiens avait appris à maîtriser le feu et il avait découvert l’arme et son pouvoir. Alors, afin de survivre dans un environnement devenu plus dangereux encore (il pouvait aisément être tué par surprise...

En savoir plus

progressivité

Apprendre ne devrait-il pas principalement consister, non pas à se remplir la tête mais à se la vider? Certes, un certain savoir est important pour vivre dans le monde mais il faut bien reconnaître que notre cerveau est encombré de tant de choses futiles...

En savoir plus

absolution

Nous sommes ce que nous mangeons et buvons certes, mais aussi nos choix culturels, nos pensées et nos silences. Aucune de ces nourritures n’est de moindre importance pour nous constituer. Toutefois il faut sans doute se garder de plaindre celui qui se...

En savoir plus

suicide

Sauf erreur, la première évocation significative de la perspective de la disparition de l’humanité en tant qu’espèce a été faite par Arthur Koestler en 1967 (Le Cheval dans la Locomotive p. 300) lorsqu’il considérait que la bombe thermonucléaire lancée...

En savoir plus

hypothèse

Lorsque les pensées du méditant se raréfient et que sa conscience d’être et de méditer s’estompe, celui-ci se fond progressivement dans l’espace. Et même le temps n’existe bientôt plus pour lui. Tout en étant toujours là, respirant, vivant, il a disparu....

En savoir plus

ironie

D’une certaine façon, se demander s’il y a un point commun entre, par exemple, la Torah, la Bible, le Capital, le petit Livre rouge et même Ma Lutte, c’est déjà y répondre. Bien sûr, après avoir médité la chose, ceux qui se réclament de l’un de ces ouvrages...

En savoir plus

anamnèse

anamnèse

L’être humain, bien qu’il sache ce que demain veut dire, se comporte exactement comme s’il était d’une espèce temporaire: il saccage sa planète, la salit durablement et en détruit les ressources comme un navigateur qui endommagerait sa voile, pisserait...

En savoir plus

mélodies

Quand Smetana nous décrit la Moldau, quand Strauss nous parle des Alpes, ou encore quand Sibelius nous susurre la Finlande, nous « voyons » tout de suite, ou ce si beau fleuve, ou ces divines montagnes à gravir au printemps, ou encore ce pays peu peuplé...

En savoir plus