Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

dérobade

1/2 Méditer. Voir que la pensée que l’on veut oublier se raccroche de plus belle. Vivre physiquement cette tentative de rupture du lien tel un élastique qui se tend, se tend… pour oublier la pensée et aller jusqu’à la cassure. Voir combien il est difficile...

En savoir plus

discernement

Rendre audibles les diverses voix, souvent contradictoires, qui dialoguent dans un certain silence de nous-mêmes pour nous aider à envisager un concept dans sa globalité: ce serait une autre faculté à laquelle nous éveille la méditation.

En savoir plus

rêve

Leçon du maître impavide au disciple impatient: « Vous voyez cette mouche qui devient folle à vouloir traverser la vitre qu’elle ne voit pas? Eh bien, beaucoup d’hommes sont comme cette mouche, face à l’existence. Ils se battent contre son courant alors...

En savoir plus

question

La méditation est peut-être la seule école où l’on ne donne pas de réponses mais où l’on pose des questions. Bien sûr, pas n’importe quelles questions. Mais de bonnes questions, y en a-t-il plus d’une? Comme vous, j’en doute, croyant la connaître, moi...

En savoir plus

ressources

Nous avons un cerveau assez performant, mais aussi des bras qui peuvent être secourables. La pensée s'affinerait par sa purification, l'action se sublimerait dans le don de soi.

En savoir plus

don

2/2 Sans doute faut-il se garder de croire que le chemin est à simple voie: il y a bien sûr la voie de la purification de l’esprit par la méditation, mais elle s’avèrerait impraticable dans une tour d’ivoire. Il faudrait savoir en descendre et se donner....

En savoir plus

don

1/2 Transformer le « Ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’ils vous fassent » en « Faites aux autres ce que vous aimeriez qu’ils vous fassent »… et voir ce que devient la vie dans ce soulagement de l’ego.

En savoir plus

émancipation

Passer de l’état de créature à celui de créateur. Un « e » déplacé qui change tout…

En savoir plus

grâce

Cet homme dans le train n’avait pas les yeux fermés, mais il ne regardait rien. Il était remarquablement bien assis, la colonne droite. Il voyait tous les feux follets du soleil jouer et danser sur les banquettes sales. Aucun bruit, aucune parole ne lui...

En savoir plus

félicité

Nous ne pouvons sans doute être heureux que quand nous n'aspirons plus au bonheur et que nous avons réalisé que c'est l'aspiration même qui est source de frustration. Il faudrait aller au fond du désespoir* de façon naturelle, sans aspirer à ce désespoir...

En savoir plus

sagesse

Nous ne pourrions tuer le désir par le désir de tuer le désir. Seul le temps pourrait y parvenir; et la patience, l’accommodation et la résignation. La soumission, diraient les hindous. Tous ces concepts seraient pourtant illusoires, comme celui de désir...

En savoir plus

vassalité

« La vie est brève, l'âme est vaste. Posséder, c'est être en retard*, » disait Fernando Pessoa. Qu’ils sont lumineux, ces mots, quand nous réalisons que nos pensées sont aussi nos possessions! *: Propos cités par André Velter dans le Monde du 29 avril...

En savoir plus

rapprochement

En considérant le satori comme l'orgasme de la terre et le méditant comme son sexe, nous éviterions l'impasse dans laquelle nous mène inévitablement la question de savoir si l'illumination est progressive ou soudaine: la libération-orgasme ne serait ni...

En savoir plus

exclusivité

Les feux de signalisation sont créés par l’homme. Un arbre, pas. C’est pourquoi seul le second est paisible. La paix et son corollaire, le silence, peuvent être goûtés seulement dans la nature.

En savoir plus

corrélation

On trouve là-bas des coffres-forts secrets en nombre mais aussi de très belles montagnes. Quand nous nous sentons mal, nous voyons ce pays comme un ramassis d'individus armés jusqu'aux dents pour garder l'argent des crapules de la terre. Quand nous sommes...

En savoir plus

essence

Les textes mystiques, s’ils attestent l’existence d’états de conscience autres, auraient un côté pervers en cela qu’ils éveillent en nous le désir de connaître ces états et renforcent ainsi notre ego désirant. Or, ce que désire en Réalité le méditant...

En savoir plus

analogie

La complexité du monde* serait le mental de l’homme. Sans le mental, le monde serait sans doute tout sauf complexe. Simple, diraient certains; serein, diraient d’autres; indicible, diraient les troisièmes, ceux qui ont le moins tort peut-être, car ils...

En savoir plus

escales

2/2 Vivre, c’est sans doute s’aimer. Et s’aimer, ce serait se centrer sur soi - qui veut aussi chercher à se comprendre (démarche psychanalytique*). Puis, ce soi un tant soit peu compris de lui-même aimerait se connaître. Il chercherait à se définir....

En savoir plus

escales

1/2 Etapes vers la sagesse: l’égocentrisme, la compréhension de soi et enfin la connaissance de soi. Une rengaine qui fut à la mode avoue: « Confidence pour confidence, c’est toujours moi que j’aime à travers vous ». Mais au fond, au-delà du caractère...

En savoir plus

définition

Le mental* serait l’exact opposé du non-mental en ce sens aussi que du premier tout pourrait être dit, puisque c’est de lui que tout naît; alors que du second, rien ne pourrait l’être. Le non-mental serait ce qui est impensable et donc indicible. Disserter...

En savoir plus