Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

perfection

Un moine qui disait que c’était pour éloigner les tigres qu’il déposait des offrandes chaque matin aux quatre coins de son temple s’entendit répondre que de toute façon, il n’y avait pas de tigre dans la région. À quoi il rétorqua: « Eh bien vous voyez,...

En savoir plus

efficacité

Méditer, est-ce une activité ou un acte passif? Considérons cette question dans le contexte d’absence d’avenir, pour ne pas dire de fin du monde, aujourd’hui. Certains philosophes prétendent qu’à condition bien entendu qu’elles soient abordées avec lucidité...

En savoir plus

suggestion

suggestion

La vie balance entre la souffrance et l’ennui certes, mais comme les deux ne font qu’un d’un certain point de vue, ne serait-il pas judicieux, surtout en ces temps où le désespoir ne doit pas se transformer en résignation devant la déliquescence des valeurs...

En savoir plus

recul

Méditer un concept (comme par exemple, celui de méditation), c’est le défaire en l’abordant sous un nombre infini d’angles. Défaire de façon à ce que défaite et victoire (en ce qui concerne le fait d’approcher ce concept) ne veuille plus rien dire - ou...

En savoir plus

absoluité

absoluité

La vérité qui transcende toutes les autres est peut-être celle qui n’est pas dite, non pas parce qu’elle est tue, mais parce qu’elle est perçue comme inexistante (et non pas "sue inexistante", ce qui serait péremptoire) ailleurs que dans le silence qu’est...

En savoir plus

énigme

énigme

La méditation est probablement la seule chose - je n’ose dire activité - que l’on ne peut mal faire. Autre avantage, c’est aussi la moins fatiguante qui soit. Allez comprendre dès lors pourquoi elle est si peu en vogue. P.S.: Dans le billet du 25 mars...

En savoir plus

périls

L’avenir du monde nous inquiète. Les fléaux les plus évidents* qui le menacent sont le consumérisme (responsable de la catastrophe écologique imminente), l’extrémisme droitier et le religieux. Ces derniers temps, le religieux fait beaucoup parler de lui...

En savoir plus

proportion

Nous devons tous mourir un jour mais pourquoi certains d’entre nous prennent-ils un malin plaisir à précipiter leur perte ou simplement à rendre leur vie plus éprouvante que nécessaire? Et, question de portée philosophique, quelle est la part d’impondérable...

En savoir plus

intensité

Beaucoup inventent une continuation de cette vie après la mort, par peur certes, mais aussi et surtout parce qu’ils ne s’autorisent pas de se penser non-existant, cette évocation-là demandant de la pénétration, ce savant mélange d’imagination, de lucidité...

En savoir plus

séduction

Les religions organisées ont toujours été le principal obstacle à l’évolution spirituelle de l’humanité, évolution, dit en passant, sans laquelle aucun accès à une éthique respectueuse de l’environnement (seule susceptible d’assurer la survie de la nature)...

En savoir plus

lacinance

La nature est cruelle. Pour tous les animaux, chaque jour est un défi à surmonter. On se lève le matin, la peur au ventre: sera-t-on mangé aujourd’hui? Pourquoi tous les êtres vivants doivent-ils acheter leur existence au prix de leur peur et de leur...

En savoir plus

progression

Y aurait des degrés de bonheur*? Imaginons que ce soit le cas et rêvons… Le premier de ces bonheurs nous tombe parfois dessus quand on est bien, quand on ne manque de rien (pas de souffrance, car pas de désir, le second étant la cause de la première,...

En savoir plus

pouvoir

Nous ne sommes peut-être pas le monde au sens où l’entendait Shankar*, mais ce qui est sûr c’est que nous avons la possibilité de ne pas** lui donner naissance (à ce monde) en le reproduisant dans une vie-conscience qui connaîtrait, elle aussi (cela également...

En savoir plus

alternative

Pour aborder le monde, nous avons le choix entre la foi et la raison. La foi est suspecte car non seulement elle procure beaucoup trop facilement une solution à l’angoisse de ne savoir que penser de ce monde, de son origine, de son sens et de la souffrance...

En savoir plus

énumération

De façon schématique (attention, tout schéma est théorique et aucune théorie n’est parfaite) on pourrait dire que la santé dépend pour un tiers de ce l’on mange, pour un autre tiers de ce que l’on pense* et donc vit, et pour le troisième de ce qui ne...

En savoir plus

harmonie

La mémoire est chose complexe. Pour l’entretenir il ne faut pas que retourner souvent au savoir que l’on a accumulé et qu’il faut parfois réactiver par la consultation de sa bibliothèque (physique ou virtuelle). Il faut aussi s’assigner de nombreuses...

En savoir plus

erreurs

Il est plus judicieux de prévenir que de guérir, on le voit encore ces temps-ci, aussi bien avec cette guerre au Moyen-Orient dont rien n’avait été fait pour la tuer dans l’œuf, que, bien plus suicidaire encore, avec ce réchauffement climatique que tout...

En savoir plus

symptômes

On parla d’espaces verts quand on eut décimé les forêts et d’espaces de liberté quand on eut quadrillé les vies. Dans la même logique, aujourd’hui que le monde des hommes semble toucher à sa fin, on ne parle bien entendu plus que de développement durable....

En savoir plus

distinction

distinction

Peut-être que la joie c’est par exemple quand vous gagnez à la loterie*, et que le bonheur c’est quand vous faites quelque chose de bien selon vous avec votre gain: soit vous le partagez si vous êtes de nature extravertie, soit vous l’employez avec mesure...

En savoir plus

similarité

La méditation et le bonheur ont en commun de se caractériser par cette simple joie de sentir vivre, quand cette sensation est perçue comme à la fois infiniment précieuse et totalement superflue. P.S.: Dans le billet du 5 mars il était question d’aspects...

En savoir plus