Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

tragédies

1/2 Notre ego, en un certain sens, ce serait ce qui nous protège de la douleur du monde. Si nous éprouvions de la peine pour la souffrance que nous observons dans le monde, comme si c'était la nôtre ou celle de nos propres enfants, comme si nous étions...

En savoir plus

pétrification

Oscillant entre le « j’ai tort » et le « j’ai raison », nous sommes déstabilisés. Dès que, par la réflexion, nous avons résolu ce problème relationnel, la préoccupation s’évanouit. La conviction, quelle qu’elle soit, nous réconforte. Mais réfléchir, méditer,...

En savoir plus

aptitudes

Il faudrait savoir faire deux choses dans la vie. La première, je ne vous le dis pas, à vous que ce blog intéresse ce n’est pas la peine, vous voyez très bien de quoi je parle. La seconde, je ne vous le dis pas non plus. Ou plutôt si, la seconde, ce serait...

En savoir plus

élévation

En observant le ciel par une nuit étoilée, chacun se pose la question: tout cela, cette insondable immensité sur laquelle « je » m’interroge, n'est-ce pas la création de Dieu qui vit à travers « ma » prise de conscience? Dieu serait cette création et...

En savoir plus

survol

2/2 Le désir, le méditant peut y succomber ou le dédaigner. L’important c’est que pour l’avoir vu naître depuis très haut, vis-à-vis de celui-là comme de tous les autres il sait à présent à quoi s’en tenir.

En savoir plus

survol

1/2 Le privilège du méditant et de lui seul, c’est peut-être de pouvoir dissocier un désir naissant de celui qui l’émet et l’observe, à savoir lui-même. D’un côté l’intrusif (en l’occurrence) observé, de l’autre l’observateur silencieux, chacun dans son...

En savoir plus

régularité

Il y a quelques jours, quelqu’un sur ce blog a évoqué l’heure de la mort. Aurons-nous découvert le sens de la vie pour alors, se demandait-il. Son questionnement m’est resté en tête. J’ai trop tendance à abréger mes commentaires au-delà du compréhensible,...

En savoir plus

serment

Il y a quelques nuits, j’ai rêvé de Swami Giridjananda*, ce moine solitaire qui m’avait tant donné sur les bords de la Bhagirathi dans l’Himalaya. Le premier jour, il m’avait dit, embrassant le paysage depuis sa cabane: « Tout est mental ». Et puis, plus...

En savoir plus

propositions

Appelons stress social, la peur de ne pouvoir répondre à l’image que nous voulons donner de nous-mêmes. Et stress existentiel, celle de ne jamais découvrir qui nous sommes; et donc de mourir sans savoir pourquoi nous avons vécu et souffert. Le stress...

En savoir plus

non-retour

L’amour, ce serait pratiquement le seul moyen d’élargir à « son » couple « son » champ de conscience « personnel ». Être un peu plus que soi, soi, soi. Passer de un à deux. Certains y arriveraient et auraient ainsi un avant-goût de paradis. Peu iraient...

En savoir plus

rapprochement

Dans le monde exagérément intellectualisé où nous vivons, l'expérience est reléguée aux oubliettes. Il y a pourtant une différence de niveau de conscientisation du monde entre celui de la soi-disant connaissance et celui de l'expérience. Pour certains...

En savoir plus

exercice

En réalité, ce qui est fini serait infini et ce qui est infini serait plus qu’infini. Cherchons le nom de ce dernier. P.S.: Le billet du 11 avril 2007 portait comme titre: plaidoirie.

En savoir plus

enseignement

Méditer, ou autrement dit tenter de comprendre ce que notre esprit, cette interface entre nous et le monde, peut bien nous apprendre sur le second; et sur le premier; voire encore sur la nature de leur relation (certains parlent d’appartenance, d’autre...

En savoir plus

illogisme

La fulgurance des fulgurances: la vérité, c’est que nous ne connaîtrons jamais la vérité. Accepter cette évidence, c’est… P.S.: Le billet du 9 avril 2007 évoquait la mémoire de Shantaben Becharbhai. Il était bien le seul.

En savoir plus

question

La seule chose qui nous porte vraiment, c’est d’être en contact avec la Réalité Ultime ou de tendre vers elle, à tout le moins. Quelle autre voie que la méditation s’offre-t-elle à nous pour atteindre ces états et s’y maintenir? P.S.: Le billet du 8 avril...

En savoir plus

bienfaits

Méditer est passionnant. Et toute passion nous prémunit de bien des déboires. D’abord parce que ce que nous faisons avec ferveur, en général nous le faisons bien. Mais pas seulement pour cela: la passion a quelque chose d’hypnotique qui ravit et protège....

En savoir plus

banalités

Il y a quelques années déjà, à l’heure de l’apéro du dimanche, on interviewait à la télé hollandaise un de ces gourous indiens qui sévissent dans la Californie post new age. Il y allait de sa définition de la spiritualité. Il disait que ce qui différenciait...

En savoir plus

infortune

La plus mauvaise chose qui puisse arriver à une très bonne question, n'est-ce pas qu'on lui trouve une réponse, surtout une très bonne réponse? P.S.: Le billet du 5 avril 2007, succinct mais vital, portait comme titre: franchise.

En savoir plus

maintien

La méditation nous permet de garder un tant soit peu de l'esprit de transcendance éventuellement acquis. Il a atteint le sommet et continué sa route… « Notre bouddhéité ne se perpétue que par la pratique », disait Dogen. Méditer pour se rappeler sans...

En savoir plus

créneau

Le méditant est celui qui se dit et redit: je m’occupe de mes propres conditionnements. P.S.: Le billet du 3 avril 2007 portait comme titre: conclusion. A vous de voir.

En savoir plus