Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

diversité

Quand vous aurez médité pendant un quart de siècle, il ne vous sera sans doute plus possible de donner une définition concise et unique de ce qu'est la méditation. C'est que chaque méditation donne lieu à une définition particulière de ce qu'est la pratique...

En savoir plus

occasion

Nous aurions seulement une illusoire existence (lifetime) pour découvrir et bien se rendre compte que le temps est illusoire, et donc que notre temps de vie est illusoire, et donc que la vie est illusoire avec tout ce que nous appelons le « nous »: l’ego...

En savoir plus

transcendance

Malgré les trop nombreuses évocations malheureuses d’un but dans la « pratique » de la méditation et d’un concept de posture appropriée, il semblerait que l’illumination soit quand même caractérisée par le non-désir d’atteindre quoi que ce soit de spécial....

En savoir plus

présence

Dans toute pièce où le silence prévaut, il y a, semble-t-il, ce qui est (sat*); et qui est conscience (chit*); et qui est extase (ananda*). Au delà des mots, l'important serait ce point de tangence de l'Esprit (Purusha) et de la matière (prakrti) dont...

En savoir plus

correction

Être véritablement intelligent, n'est-ce pas moins être capable de répondre à un problème que de pouvoir écouter son énoncé, bien l'appréhender et envisager dès l'abord toute la complexité* potentielle qu'il introduit? Il n'y a que les imbéciles (et ils...

En savoir plus

échappatoire

Les Occidentaux, il n'y a guère plus qu'aux toilettes qu'ils méditent. Parfois ils restent longtemps. Ils pensent attendre que leurs boyaux se vident. En réalité, c'est l'esprit qui demande quelque patience pour faire de même. Il en a tant besoin! P.S....

En savoir plus

susurrements

Perçu au son des mantras du silence: - Tout serait Brahman (la Réalité Ultime). - L'illusion fondamentale (maya) serait la perception d'une discontinuité dans ce tout. - La discontinuité appelée "ego" serait la source de la souffrance. P.S.: Le billet...

En savoir plus

intensité

Vous êtes le sacré, vous êtes mystique, vous êtes spirituel, idéalement humain, au moment même où vous vous dites: « Whhoow, c'est probablement le meilleur moment de ma vie! » Et cela devrait arriver chaque jour. Pas vrai? P.S.: Le billet du 2 mars 2008...

En savoir plus

discrimination

La maturité, c'est sans doute savoir faire la différence entre le contentement (santosha: le fait de se savoir sur le bon chemin, de faire l'effort juste; relisez Patanjali) et l'autosatisfaction, cette impression de celui qui se croit « arrivé », qui...

En savoir plus

supposition

L'énigmatique sourire du Bouddha, peut-être signifie-t-il qu'il y aurait moyen (et il l'avait apparemment trouvé, lui, ce moyen: le noble sentier octuple) de passer d'une vie essentiellement de souffrance à une vie essentiellement de questionnement, d'admiration...

En savoir plus

courage

Faire est difficile, pensons-nous généralement. Mais ne rien faire* l'est plus encore, le méditant le sait bien, lui qui est confronté à cette difficulté-là, aube après aube. Et il se dit que le merveilleux de la chose est là aussi: il « fait » quelque...

En savoir plus

retraite

Exception faite de ces géniteurs qui ont eu l'extrême cruauté de nous mettre au monde de souffrance, personne, jamais, ne nous cause un tort que nous n'ayons peu ou prou cherché, toute violence à notre égard étant d'abord la nôtre qui nous est retournée....

En savoir plus

unicité

Il y a méditation lorsque se vit une certaine roue libre de l'esprit - pas d'effort conscient de méditer, cela va sans dire - et qu'il est possible de revenir assez facilement aux derniers moments de ce rêve éveillé, signe que l'on était entre deux eaux,...

En savoir plus

non-violence

La vie est souffrance. Ne pas la* reproduire (intentionnellement du moins, il est des cas où on ne peut faire autrement), c'est peut-être la seule façon d'éviter d'avoir à la subir encore. Tout méditant ne cesse d'y réfléchir. *: La souffrance et la vie....

En savoir plus

évocation

Dans le grenier, sous les étoiles, dans le plus profond silence de la nuit, la flamme de la toute simple bougie ramenée d'Inde (où elle fut utile) est rigoureusement droite et immobile. Et je me demande si, avec le mot rigueur, je n'ai pas trouvé le substantif...

En savoir plus

condensé

Dans l'optique de ces fulgurances d'après silence, l'assertion que « la méditation, c'est la vie » exprime de façon tout à fait irraisonnée la plus incompréhensible des révélations (à prendre avec précaution, ce mot « révélation ») mais l'auteur de ce...

En savoir plus

discernement

La maturité, ce serait quand on découvre que depuis toujours et pour toujours, on est libre. Libre d'être ce que l'on veut être*, libre d'être ce que l'on est (« Je suis ce que je suis » - « Allah il'Allah ha »). Je suis ce que je suis; et je l'ai voulu,...

En savoir plus

sagacité

La maturité, ce serait de savoir que bien gagner sa vie, ce n'est pas gagner beaucoup d'argent. Que nous vivons dans une société immature où le quantitatif prime sur le qualitatif, l'interprétation de l'expression usuelle « bien gagner sa vie » le montrerait...

En savoir plus

perspicacité

La maturité, ce serait quand on découvre que le bonheur est intérieur, que rien ne l'achète et que les choses qui ont le plus de valeur (l'amour, l'amitié, l'émotion, l'extase*) n'ont littéralement pas de prix (et plus fort encore, que tout ce qui a un...

En savoir plus

délectation

Penser à ce qu'il est advenu de votre mental après toutes ces années de voyage et de méditation... Et trouver qu'il navigue toujours un peu plus vers le vide, vers le vécu du si précieux instant qui passe, vers la vie à l'état pur, vers la vie telle qu'elle...

En savoir plus