Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

richesse

Comme souvent un été, tôt le matin, la belle lumière des pays du nord inonde la terrasse, et plus tard, certains jours un grand soleil la réchauffe. Que demander de plus au bonheur? Le bonheur est peut-être ce dieu (à défait d’autre mot) qui nous exhausse...

En savoir plus

digression

Aujourd’hui, 8 août 2016, l’humanité a épuisé toutes ses ressources disponibles sur un an. Au fond, peut-être est-elle insouciante et bravache comme ces vieilles personnes qui dilapident l’argent qu’il leur reste, comme si elles étaient sûres de mourir...

En savoir plus

analogie

Deux merles se pourchassent gentiment dans le jardin. Ils ne chantent pas. Plus, faudrait-il peut-être dire, car nous sommes en août. Je me suis toujours demandé pourquoi ils s’arrêtent de chanter au début juillet et surtout, surtout, s’ils étaient conscients,...

En savoir plus

similitude

Comment définir les deux façons d’être « à l’étranger », celle du touriste (cet être que le travail fatigue) et celle du voyageur (lui, le travail le rebute)? Ainsi peut-être: le premier a une conscience centripète, il absorbe l’environnement, le compare...

En savoir plus

originalité

Lénine aurait dit que la liberté est un concept bourgeois. Le capitalisme prétend lui que le temps c’est de l’argent. Pourtant, seuls la liberté et le temps (mais pas celui passé à le gagner, ce qui revient à ne pas l’avoir) peuvent conduire au grand...

En savoir plus

complaisances

Parmi nous beaucoup disent qu’une vie ne vaut la peine d’être vécue que pour la joie d’entendre le rire cristallin de son petit. Peu diront que cela est très bien mais ne nous est pas propre à nous humains, alors que ce qui nous singularise, c’est la...

En savoir plus

spécificité

L’altruisme existe dans le monde animal, et comme chez les humains hélas, en fonction surtout de l’intérêt que l’on y trouve, c'est-à-dire qu'il serait là aussi probablement proportionnel au coefficient d’apparentement (relisez la loi de W. D. Hamilton...

En savoir plus

indécision

Sur l’autel d’un méditant, d’un côté Shiva qui scintille sous la flamme, de l’autre un modeste bodhisattva, méditant lui aussi. Est-il hindouiste ou bouddhiste? La question ne se pose pas pour lui. Hindouiste, il croirait en l’existence d’une irréductible...

En savoir plus

inquiétude

La menace ne nous concerne pas vraiment, nous les sexagénaires heureux d’avoir vécu et par chance encore heureux de vivre, de bien vivre même, et pour un temps, un long et heureux temps peut-être. Pourtant nous sommes parfois, dans un élan d’empathie,...

En savoir plus

fugacité

D’un individu à l’autre, la perception du monde est différente. Cela dépend de sa culture, de son ouverture d’esprit, de son âge et de son humeur, sans parler de ces trente-six mille choses qui constituent chacun de nous dans l’instant. Tout bien considéré,...

En savoir plus

transcendances

L’Europe s’oublie dans le football pour oublier les crises, l’été pourri, la nature que l’on assassine, la planète qui se rebiffe et nous éjecte peu à peu et, last but not least, le cancer des religions (les bouddhistes au Myanmar, les chrétiens évangélistes...

En savoir plus

conclusion

En auberge, une salle bruyante que sept motards quittent soudain. Vous restez seul et c’est alors que vous découvrez un grand silence. Vous comprenez ce qu’il est: pas seulement une absence de bruits, mais aussi une absence de pensées de ces bmwistes...

En savoir plus

imprégnation

Dieu serait les questions de son existence et de son identité, il serait aussi celui qui pose ces questions et qui (dès lors) connaît les réponses, il serait encore l’environnement qui a permis l’émergence de ce qui vient d’être suggéré. Il serait aussi...

En savoir plus

patience

Déambulant dans certaines rues d’Europe rendues au moyen-âge de la pensée superstitieuse, on ne peut que se dire qu’avec cette nouvelle population fondamentaliste (pour employer un terme à la mode) que l’on y côtoie, nous avons, nous Occidentaux, moins...

En savoir plus

vanité

Tout individu d’une espèce voit le monde à travers la lucarne propre à cette espèce*. Pour une abeille, par exemple, il y a les abeilles et « les autres ». Chez les humains, cette faculté de se préférer s’appelle l’anthropocentrisme*. Les religions dites...

En savoir plus

questionnement

Certes, la perspective d’être regretté lorsque nous mourrons n’est pas désagréable et peut-être même agréable pour certains, mais franchement, hormis cette postérité locale (amis, parents, connaissances) à court terme à laquelle nous avons tous droit,...

En savoir plus

confiance

La nature a un rythme. Le découvrir est un bonheur qui change la vie. Pour ce faire les voies sont sans doute nombreuses. J’en connais deux. La première est celle du voyage au long cours, en toute liberté et exempt de toute programmation: on a le temps,...

En savoir plus

distinguo

Nous étions 3 milliards en 1960, sommes 7,4 milliards et serons 9,7 milliards en 2050. Dans ces conditions, qui honnêtement ne se sent de trop sur cette planète? De plus, du fait de notre supériorité spécifique (en ce qui concerne l’intelligence calculatrice),...

En savoir plus

conviction

Que faire pour que cette humanité moribonde retrouve la paix et s’en aille en elle? Pourquoi, tant qu’il en est encore temps, ne pas retourner au silence qui sera peut-être celui de la mort prochaine*, mais sûrement de ce qui la précède encore pour un...

En savoir plus

ultimatum

Un sens ne s’esquisse jamais à la vie. Celle-ci est « un message griffonné dans le noir », comme le disait si joliment Vladimir Nabokov*. Nous sommes en éternelle errance. Voilà notre tragédie à nous, humains égarés dans l’univers. Nous ne savons d’où...

En savoir plus