Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

sagacité

Pour nous avoir mis dans ce monde de souffrance, si on ne s’est pas soi-même voué à la reproduction, les seuls êtres humains que l'on pourrait de plein droit détester, ce sont nos parents. Si par contre nous nous sommes reproduits, c’est nous-mêmes, et...

En savoir plus

rareté

Vu dans le journal qu’Oscar Wilde aurait dit « qu’une chose dont on ne parle pas n’a jamais existé. » Mais il est vrai aussi que l’existence d’un concept est parfois l’indice d’une rareté qu’ainsi ce concept révèle, voire déplore: l’espace de liberté,...

En savoir plus

patience

La jeunesse arpente le paysage. L’âge adulte le jauge. L’âge mûr le sillonne. Le contemplant, la vieillesse le découvre. Tout vient à point, et surtout le meilleur, pour qui sait attendre. P.S.: Dans le billet du 28 mai 2010, on s’interrogeait sur le...

En savoir plus

résistance

Les droits de l’homme devraient être incontestables. On en est loin dans ce monde où notamment le conditionnement des esprits – cette violence admise – est généralisé. Celui du pauvre par le riche, du faible par le fort, du citoyen lambda par le puissant,...

En savoir plus

déconditionnement

La première chose que fait l’être humain quand il entend des propos transcendantaux (Buddha, Krishna, Jésus, etc…), c’est de les « retranscrire ». Cette retranscription, même lorsqu’elle se veut fidèle est déjà déformée puisqu’inconsciemment elle veut...

En savoir plus

lacune

Décédé en février de cette année, naissait dans le Taurus, il y a 63 ans, un six mai, celui qui allait devenir mon ami, mon frère. Passons sur les détails, mon propos n’est pas de verser dans l’intime, je laisse cela à d’autres, si nombreux sur la toile....

En savoir plus

retraite

Rien n’est sûr, l’apparence, l’évidence et l’illusion sont trois sœurs jumelles indissociables et même plus, indiscernables. Aucune vérité n’est absolue sauf, peut-être, celle du silence. On comprend dès lors qu’un méditant s’y réfugie, notamment quand...

En savoir plus

curiosité

A moins que cela ne soit qu'une illusion due au ravissement de la surprise, la méditation qui advient fortuitement semblera plus profonde, plus extatique que celle que l’on a planifiée. N'est-il pas au fond naturel que ce soit sur celui qui ne l'a pas...

En savoir plus

bonheur

bonheur

Dans l’église San Francisco de Città di Castello, un grand silence qui je n’ai plus connu à l’extérieur depuis longtemps. Et parfois, quelques cris d’enfants parvenus miraculeusement assourdis (malgré une porte ouverte) renforcent encore l’impression...

En savoir plus

résolution

De retour d’Italie au printemps les merles chantent, le café au lit (enfin !) est délice à condition d’éviter la radio (cet étrange objet dont nous avions oublié l’usage aux pays de Piero della Francesca) et ses litanies apocalyptiques, bulletins d’engorgements,...

En savoir plus

regret

Pollution, réchauffement, surpopulation, tout cela et d’autres calamités encore nous poussent vers la sortie. C’est en écoutant John Adams avant-hier sur Arte (voyez mon billet de hier) que je me suis rendu compte que cela ne semble pas encore suffire...

En savoir plus

intuitions

Il me semble que ce que doit ressentir tout ami de la sagesse c’est la quasi certitude qu’aucun être n’échappe à la souffrance (car celle-ci est l’apanage de l’incarnation), pas même par la mort. Il sait que cela le concerne aussi, bien que lui, à méditer...

En savoir plus

passage

Méditer. On a tendance à voir en cela une activité qui se démarque et une habitude à prendre. Or méditer, ce n’est ni plus ni moins que vivre. Et on médite comme on vit, spontanément. Et même si on en est conscient on ne s’en gargarise pas, on sait que...

En savoir plus

logique

Quand vous recevez un cadeau, qu’en faites-vous? Le plus grand devoir que l’on a dans la vie, n’est-ce pas d’en tirer le plus agréable parti ? Seront dès lors refusés au paradis tous ceux qui auront fait la fine bouche: les incapables d’aimer, les blasés,...

En savoir plus

proposition

On pense souvent que pour percer les mystères de l’univers et pour se faire une idée claire de l’existence de son créateur il faut nécessairement se poser des questions qui appellent des réponses. Hors, en abordant ces interrogations de cette façon on...

En savoir plus

enseignement

Nous connaissons tous des gens dont l’organe vocal traduit sans réflexion ni discernement absolument toutes les pensées qui leur passent par la tête. Ces tonneaux vides font trop de bruit pour qu’on les écoute. Je suggère pourtant qu’au moins une fois...

En savoir plus

créations

Depuis que l’homme pense, il pense que Dieu (parfois il l’appelle autrement) existe et il le voit à sa façon. Ce dieu, il le caractérise et en décrète l’existence. Côtoyant, les yeux ouverts, d’autres cultures où le dieu est différent, il lui arrive de...

En savoir plus

suggestion

La moins mauvaise définition de dieu serait peut-être celle-ci: celui dont on ne peut rien dire, même pas qu’il existe. P.S.: Dans le billet du 9 mars 2011 il était question de courage.

En savoir plus

énigmes

Dieu a-t-il conscience de son existence, pense-t-il: « Moi, Dieu. »? S’il réalisait qu’il est Dieu, le serait-il toujours? (On part bien sûr ici de l’hypothèse qu’il existe, ce que personne, sauf erreur, n’a encore pu vérifier. Sauf vous peut-être?) P.S.:...

En savoir plus

perspectives

L’homme bon n’étant jamais « payé » et l’homme mauvais ne « payant » jamais, si on considère que Dieu existe et que l’individu (l’ego) n’est pas illusoire, alors le monde est incompréhensible. Si par contre on considère que Dieu n’existe pas (sous une...

En savoir plus