Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

retraite

Rien n’est sûr, l’apparence, l’évidence et l’illusion sont trois sœurs jumelles indissociables et même plus, indiscernables. Aucune vérité n’est absolue sauf, peut-être, celle du silence. On comprend dès lors qu’un méditant s’y réfugie, notamment quand...

En savoir plus

curiosité

A moins que cela ne soit qu'une illusion due au ravissement de la surprise, la méditation qui advient fortuitement semblera plus profonde, plus extatique que celle que l’on a planifiée. N'est-il pas au fond naturel que ce soit sur celui qui ne l'a pas...

En savoir plus

bonheur

bonheur

Dans l’église San Francisco de Città di Castello, un grand silence qui je n’ai plus connu à l’extérieur depuis longtemps. Et parfois, quelques cris d’enfants parvenus miraculeusement assourdis (malgré une porte ouverte) renforcent encore l’impression...

En savoir plus

résolution

De retour d’Italie au printemps les merles chantent, le café au lit (enfin !) est délice à condition d’éviter la radio (cet étrange objet dont nous avions oublié l’usage aux pays de Piero della Francesca) et ses litanies apocalyptiques, bulletins d’engorgements,...

En savoir plus

regret

Pollution, réchauffement, surpopulation, tout cela et d’autres calamités encore nous poussent vers la sortie. C’est en écoutant John Adams avant-hier sur Arte (voyez mon billet de hier) que je me suis rendu compte que cela ne semble pas encore suffire...

En savoir plus

intuitions

Il me semble que ce que doit ressentir tout ami de la sagesse c’est la quasi certitude qu’aucun être n’échappe à la souffrance (car celle-ci est l’apanage de l’incarnation), pas même par la mort. Il sait que cela le concerne aussi, bien que lui, à méditer...

En savoir plus

passage

Méditer. On a tendance à voir en cela une activité qui se démarque et une habitude à prendre. Or méditer, ce n’est ni plus ni moins que vivre. Et on médite comme on vit, spontanément. Et même si on en est conscient on ne s’en gargarise pas, on sait que...

En savoir plus

logique

Quand vous recevez un cadeau, qu’en faites-vous? Le plus grand devoir que l’on a dans la vie, n’est-ce pas d’en tirer le plus agréable parti ? Seront dès lors refusés au paradis tous ceux qui auront fait la fine bouche: les incapables d’aimer, les blasés,...

En savoir plus

proposition

On pense souvent que pour percer les mystères de l’univers et pour se faire une idée claire de l’existence de son créateur il faut nécessairement se poser des questions qui appellent des réponses. Hors, en abordant ces interrogations de cette façon on...

En savoir plus

enseignement

Nous connaissons tous des gens dont l’organe vocal traduit sans réflexion ni discernement absolument toutes les pensées qui leur passent par la tête. Ces tonneaux vides font trop de bruit pour qu’on les écoute. Je suggère pourtant qu’au moins une fois...

En savoir plus

créations

Depuis que l’homme pense, il pense que Dieu (parfois il l’appelle autrement) existe et il le voit à sa façon. Ce dieu, il le caractérise et en décrète l’existence. Côtoyant, les yeux ouverts, d’autres cultures où le dieu est différent, il lui arrive de...

En savoir plus

suggestion

La moins mauvaise définition de dieu serait peut-être celle-ci: celui dont on ne peut rien dire, même pas qu’il existe. P.S.: Dans le billet du 9 mars 2011 il était question de courage.

En savoir plus

énigmes

Dieu a-t-il conscience de son existence, pense-t-il: « Moi, Dieu. »? S’il réalisait qu’il est Dieu, le serait-il toujours? (On part bien sûr ici de l’hypothèse qu’il existe, ce que personne, sauf erreur, n’a encore pu vérifier. Sauf vous peut-être?) P.S.:...

En savoir plus

perspectives

L’homme bon n’étant jamais « payé » et l’homme mauvais ne « payant » jamais, si on considère que Dieu existe et que l’individu (l’ego) n’est pas illusoire, alors le monde est incompréhensible. Si par contre on considère que Dieu n’existe pas (sous une...

En savoir plus

foudroiement

La réponse la plus percutante donnée à la question de savoir pourquoi méditer, je l’ai entendue au bord du Gange: « Parce que la seule tragédie évitable dans la vie c’est de mourir idiot. » P.S.: Dans le billet du 27 février 2011 il était question de...

En savoir plus

cohérence

A relire mon blog je me pose la question de son homogénéité et aussi celle des redondances éventuelles, rares selon moi mais peut-être pas pour d’autres. Je me dis aussi que je me contredis sans doute trop peu. Se contredire n’est pas la marque d’une...

En savoir plus

consternation

Oscar Wilde aurait dit que le plus désolant au monde, c’est une belle femme vertueuse. Et les méditants, eux, que considèrent-ils comme le plus désolant? D’abord sans doute leur propre manque d’humour, s’ils se comparent à Wilde. Mais voir certains de...

En savoir plus

interrogation

L’intelligence humaine se manifeste notamment par sa navrante capacité à voir un acte d’amour dans l’instinct de reproduction non maîtrisé. Le résultat étant, et aucun géniteur ne l’ignore, nos traversées en galère pour la plupart, rames aux mains, le...

En savoir plus

déshabillage

On n’est personne en tant que tel, on est la personne qui… Nous sommes un titre, une fonction. En dehors de cela nous ne sommes rien pour les autres, mis à part pour ceux qui nous côtoient. Mais pour nous-mêmes? Sans titre, sans fonction, seuls, qui sommes-nous...

En savoir plus

complémentarité

Malgré les forces du mal (injustice, bestialité, fanatisme, imposture) qui s’emparent chaque jour un peu plus de cette pauvre planète surpeuplée, il y a quand même encore pas mal d’humains qui ont « bon cœur ». Notez quand même, dans le contexte de ce...

En savoir plus