Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

Les articles "de choses et d'autres..."

intuition

Question émergeant spontanément du méditant, alors que la nuit est encore noire et que la chouette s’est tue - ce qu’il déplore - quand il a allumé la lampe de la chambre donnant sur la forêt: si la meilleure attitude à adopter vis-à-vis de l’énergie...

En savoir plus

sourire

Il semble bien qu’il n’y ait rien dans le monde qui n’ait son contraire: l’univers visible a sa part invisible (énergie noire et trous noirs), la matière a l’antimatière, la certitude a le doute, l’amour, la haine, le bleu, l’absence de bleu (dans un...

En savoir plus

sagesse

Et de ce silence, peut-on quand même en dire quelque chose aujourd'hui? Seul le méditant a peut-être une réponse, à deux précisions près peut-être: la première est que « peut-être » soit ici le mot le plus important, la seconde est que ce méditant soit...

En savoir plus

larronisation

La méditation serait tout ce qui ne relève pas d’une activité mentale, imposée ou subie. L’inactivité par essence et par excellence, donc. Par exemple, boire un café dans la cuisine quand le monde dort encore et écouter de la musique à la radio, musique...

En savoir plus

constat

Considérant la souffrance qui nous entoure - pensez simplement à ces enfants qui naissent handicapés et à ces autres que l’on tue - et les tragédies innombrables auxquelles doivent faire face les humains et tous les autres êtres vivants*, et bien que...

En savoir plus

spécificité

Penser qu’(et à ce que) on pense serait, paraît-il, une faculté exclusivement humaine. Il me vient à l’esprit que c’est précisément cela aussi que l’on appelle méditer, cette activité* pour esprits libres de surcroit, soucieux de s’adonner à ce qu’ils...

En savoir plus

extase

Vraiment, qui a-t-il de plus précieux dans la vie des hommes que ces moments où le geste se fige, où l’esprit s’immobilise, stupéfait de se (sa)voir exister? Les hommes ont-ils oublié que le temps peut s’arrêter parfois, eux qui se lancent désormais à...

En savoir plus

décompte

Seul l’homme qui n’a de foi en aucune figure édifiée et déifiée par d’autres peut oser douter que les religions aient sauvé au moins autant d’âmes qu’elles n’ont repris de vies en voulant s’imposer et répandre leurs chimères. P.S.: Dans le billet du 13...

En savoir plus

spécificité

Le mammifère en nous est instinctif et a de la prémonition. L’humain en nous peut comprendre la notion de futur et donc prévoir, extrapoler et conclure; et même conclure que toute conclusion est impossible, que le doute est la vertu souveraine, cardinale,...

En savoir plus

discrétion

Tels des oiseaux d’eau ne laissant aucune trace, nous devrions nous aussi ne rien laisser derrière nous. Notre passage sur terre devrait se clôturer par un solde nul. Mais pour ne rien laisser au monde, peut-être faudrait-il faire en sorte aussi que le...

En savoir plus

expérience

L’amoureux de la sagesse, après avoir moult fois constaté qu’il vivait dans un monde qui n’était pas fait pour lui (trop de gens, trop de stress, trop de violence, trop de paroles), en arrive un jour à discerner et à nommer enfin le désir le plus foncièrement...

En savoir plus

implication

Tout étant éphémère (anityam*) et inconsistant (anatmam*) rien ne pourrait en Réalité (Brahman***) être nommé qui soit, et hors de la durée (car permanent) et hors de l’instant (car durable)** . Pour être hors de l’Illusion (maya***) donc, ne pouvant...

En savoir plus

fatalité

Il est difficile de comprendre pourquoi les gens sont si peu d’accord avec Cioran quand il dit: « Ne pas naître est sans contredit la meilleure formule qui soit. Elle n'est malheureusement à la portée de personne.*» Est-elle si effrayante cette perspective...

En savoir plus

constat

Parfois, comme ce matin, je pense que la nature est trop belle pour nous. En ce jour d’été revenu je me dis que nous n’avons pas su l’aimer. Elle est patiente, elle nous a laissé la violer un nombre incalculable de fois. Mais nous ne la méritons vraiment...

En savoir plus

immortalité

Savoir par modestie bien placée* que l’on ne percevra jamais le mystère de l’existence du monde - et accessoirement de la nôtre à travers laquelle il prend (aussi?) conscience - n’inhibe en rien la tentative de percer ce mystère, sauf peut-être chez celui...

En savoir plus

reconnaissance

Et si la transcendance de l’homme, ce passage du profane au sacré, c’était le fait de reconnaître enfin pleinement (et d’en être reconnaissant*) que si la vie est bel et bien souffrance, les accessions à la miraculeuse conscience de soi conscient du monde...

En savoir plus

surenchères

Je repense souvent à l'émouvant discours du premier ministre norvégien Jens Soltenberg dans la cathédrale d’Oslo, deux jours après la tuerie d’Utøya perpétrée par Breivijk en juillet 2011: " […] Nous sommes encore choqués par ce qui s’est passé mais nous...

En savoir plus

stupéfaction

Le fait de vivre et d’être conscient d’un monde existant me stupéfie* souvent. Ces moments d’ébahissement surviennent parfois spontanément mais peuvent aussi apparaître en méditant**. Quoi qu’il en soit je considère que le sacré est là, dans cette stupéfaction,...

En savoir plus

philosophie

Qu’est-ce qu’être heureux ? Faut-il se rendre compte, voire savoir, que l’on est heureux pour l’être ou, question importante que j’ai abordée à maintes reprises et plus souvent encore en filigrane sur ce blog (le bonheur et la pleine conscience étant...

En savoir plus

fanatisme

Bien sûr les ingrédients de base pour fanatiser les gens sont connus: vous les maintenez dans l’analphabétisme, ou tout au moins loin de ces écoles où l’on apprend aussi à penser, puis vous les matraquez de croyances irrationnelles et de dogmes infondés;...

En savoir plus