Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

actualite

suggestion

suggestion

Au kiosque, ce jeudi, ce côtoiement fortuit d'hebdomadaires semblait vouloir dire quelque chose du monde et de ses usages…

En savoir plus

voyage

La méditation est précieuse car nulle part ailleurs le penseur ne se rappelle son existence en arrière-fond de sa pensée. Bien entendu, il n’ignore pas non plus que l’idée de lui-même est aussi une pensée. Et cette prise de conscience le mène parfois...

En savoir plus

sagesse

On arrive toujours à temps*. *: Je voulais citer ma chère vieille bonne femme de mère qui hier, à Noël, nous a dit cela entre le gorgonzola et la bûche glacée; et ainsi rendre hommage à l’expérience, notre meilleur guru. (Et ce n’était là que la conclusion...

En savoir plus

mobilisation

Aujourd’hui, c’est le jour où aller au chevet d’un grabataire. A Paris, Bruxelles, partout, apportez-lui des fleurs.

En savoir plus

pressentiment

« Les conséquences du changement climatique risquent d'être irréversibles », disent textuellement, ce vendredi, les scientifiques du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat réunis à Valence. Irréversible, le mot est lâché. Comment...

En savoir plus

appréhension

« Pourrait-on supposer qu’il ait refait sa vie, sous un nouveau nom, après avoir traversé de graves ennuis ? », se demande notamment Roger-Pol Droit*, parlant de Dieu. Espérons alors qu’il reste discret pour toujours, et qu’il ne nous fasse pas l’article...

En savoir plus

décroissances

Il y a au moins dix-huit siècles, Patanjali dans ses Yoga sutra considérait qu’aparigraha (littéralement : la non-convoitise) était une des conditions sine qua non de la bonne pratique du yoga. Pour leur propre bien, il enseignait à ses disciples de ne...

En savoir plus

cauchemar

L’année dernière, c’était le 9 octobre. Cette année, c’est encore un peu plus tôt, hier en fait. Le 6 octobre correspond au jour ( ecological debt day ) où l’humanité a épuisé la production de ressources naturelles de la Terre pour 2007. Elle en entame...

En savoir plus

si, par impossible,

Cela fait déjà une semaine que Dorine et André Gorz nous ont quittés mais je vous en dis deux mots - qui suis-je pour en faire plus ? - seulement aujourd’hui, revenant de quelques jours loin de tout clavier. A sa sortie, j’avais trouvé la Lettre à D d’André...

En savoir plus

détachement

Ahimsa (la non-violence), le concept le plus noble de l’Inde (indépendante depuis 60 ans aujourd’hui) du Mahatma Gandhi* est aussi d’une certaine façon taoïste. En effet la non-violence vis-à-vis du mental équivaut au non-effort, concept de la Chine ancienne...

En savoir plus

transmission

La notion indienne de gourou n’est plus ce qu’elle était. Pour de bien tristes raisons elle a acquis une connotation péjorative. Signe des temps, partout sur la planète (sauf peut-être en Inde, et encore…) le gourou aujourd’hui, c’est le mauvais. Il y...

En savoir plus

rencontres

Le voyage serait la seule université qui vaille vraiment; et la meilleure école de méditation et de vie, c’est peut-être la route. Celle de Kerouac, celle qui nous fait vivre sept fois (comme disait Kessel), walking on the wild side, comme Lou Reed, celle...

En savoir plus

méprise

Dans le supplément en anglais du Monde du 2 juin, le New York Times nous proposait un article au titre prometteur pour tout méditant: In a Digital Click, The Moment Is Lost Forever. Je me réjouissais à l’avance de lire un texte (ils sont si rares) qui...

En savoir plus

baberie

Vu sous l’angle du contemplatif, l’événement le plus important de ce millénaire (qui s’annonce bien funeste pour l’humanité) s’est peut-être déjà produit. On le trouvait, tapi, dans le journal d'hier. 9 lignes en page 46 qui nous apprenaient que Rod Baber...

En savoir plus

clé

« Comme tout serait possible si nous pensions avec le cœur! » Voilà peut-être le sésame-ouvre-toi de l’Ali Baba sauveur du monde. (Et j’ajouterais volontiers pour demain : pourfendeur des quarante voleurs.)

En savoir plus

fête

N’y aurait-il pas lieu de nous arrêter, par soif d’extase, à toutes les haltes du silence (particulièrement nombreuses dans la nature)? [Aujourd’hui, 22 avril, est le Jour de la Terre, la plus importante fête séculaire du monde, célébrée par plus d'un...

En savoir plus

méprise

Bientôt les pommiers naturels seront devenus des raretés. Il n’y aura plus que des arbres « basses tiges » qui ne donneront jamais d’ombre aux premiers amours, aux rêveries, aux méditations.Délogés du silence d’une existence intensément vécue, les adultes...

En savoir plus

temporisation

La vie est si brève. Est-ce une raison pour se presser? (Ecrit le matin du "blackin" proposé par l'alliance pour la planète. Mais pourquoi ne lui accorder que cinq minutes (à cette planète)? Pourquoi ne pas prolonger le plaisir du blackin jusqu’à ce qu’on...

En savoir plus

blackin

On connaît le blackout, cette version extrême du couvre-feu. Voici le blackin, un néologisme dont je ne suis pas peu fier d’être l’inventeur.Le premier février, en effet, vous êtes invités à partager le noir et silence avec toute la France pendant cinq...

En savoir plus

inquiétude

Ce matin, méditation dans la quiétude du grenier aménagé. Pas besoin de chauffage, ni même de châle. Un léger pull suffit. 2006 a été très chaude, nous dit l’organisation météorologique mondiale. Hier encore, il a fait 22° à New York.Loin de la grosse...

En savoir plus