Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

progression

Le monde commence à venir vers nous quand nous nous arrêtons. Et pour que le rapprochement s’accélère encore il faut cesser totalement de courir. Mais pour être totalement comblé ne faudrait-il pas qu’il n’y ait plus de « je » ni dans la course, ni à l’arrivée et seulement une contemplation?

P.S.: Le billet du premier septembre 2010 parlait de désintéressement.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article