Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

progression

Y aurait des degrés de bonheur*? Imaginons que ce soit le cas et rêvons… Le premier de ces bonheurs nous tombe parfois dessus quand on est bien, quand on ne manque de rien (pas de souffrance, car pas de désir, le second étant la cause de la première,...

En savoir plus

pouvoir

Nous ne sommes peut-être pas le monde au sens où l’entendait Shankar*, mais ce qui est sûr c’est que nous avons la possibilité de ne pas** lui donner naissance (à ce monde) en le reproduisant dans une vie-conscience qui connaîtrait, elle aussi (cela également...

En savoir plus

alternative

Pour aborder le monde, nous avons le choix entre la foi et la raison. La foi est suspecte car non seulement elle procure beaucoup trop facilement une solution à l’angoisse de ne savoir que penser de ce monde, de son origine, de son sens et de la souffrance...

En savoir plus

énumération

De façon schématique (attention, tout schéma est théorique et aucune théorie n’est parfaite) on pourrait dire que la santé dépend pour un tiers de ce l’on mange, pour un autre tiers de ce que l’on pense* et donc vit, et pour le troisième de ce qui ne...

En savoir plus

harmonie

La mémoire est chose complexe. Pour l’entretenir il ne faut pas que retourner souvent au savoir que l’on a accumulé et qu’il faut parfois réactiver par la consultation de sa bibliothèque (physique ou virtuelle). Il faut aussi s’assigner de nombreuses...

En savoir plus

erreurs

Il est plus judicieux de prévenir que de guérir, on le voit encore ces temps-ci, aussi bien avec cette guerre au Moyen-Orient dont rien n’avait été fait pour la tuer dans l’œuf, que, bien plus suicidaire encore, avec ce réchauffement climatique que tout...

En savoir plus

symptômes

On parla d’espaces verts quand on eut décimé les forêts et d’espaces de liberté quand on eut quadrillé les vies. Dans la même logique, aujourd’hui que le monde des hommes semble toucher à sa fin, on ne parle bien entendu plus que de développement durable....

En savoir plus

distinction

distinction

Peut-être que la joie c’est par exemple quand vous gagnez à la loterie*, et que le bonheur c’est quand vous faites quelque chose de bien selon vous avec votre gain: soit vous le partagez si vous êtes de nature extravertie, soit vous l’employez avec mesure...

En savoir plus

similarité

La méditation et le bonheur ont en commun de se caractériser par cette simple joie de sentir vivre, quand cette sensation est perçue comme à la fois infiniment précieuse et totalement superflue. P.S.: Dans le billet du 5 mars il était question d’aspects...

En savoir plus

indécision

Voilà bientôt quarante ans que je me consacre aux innombrables et toujours surprenants visages de la méditation et que je la pratique autant que faire… non pas « se peut » mais « je veux » (c’est-à-dire avec un incorrigible dilettantisme). Et pourtant...

En savoir plus

pléthore

On pourrait s’interroger sur le besoin irrépressible qu’ont les gens de garnir d’objets* des appuis de fenêtre qui s’accommoderaient très bien de leur nudité. Comme le méditant s’accommode très bien (au point de se féliciter de ce nettoyage) de son esprit...

En savoir plus

extinction

3/3 Les propos qui précèdent sur la fin de l’homme (extinction 1/3 et 2/3) sont aussi valables en grande partie pour la fin de chaque homme, comme s’il y avait en quelque sorte un simple rapport d’échelle entre eux. Toute personne proche de la mort ne...

En savoir plus

extinction

2/3 Le possible est parfois improbable, mais par définition, jamais impossible. On l’a vu maintes fois dans l’histoire, et chacun d’entre nous aussi, dans son histoire personnelle: décréter qu’une chose est impossible la rend irréalisable, alors qu’elle...

En savoir plus

extinction

1/3 « L’improbable est possible », disait Edgar Morin, évoquant notre sort sur la planète terre, le 11 février dernier, sur Arte (28 minutes). J’ai d’abord pensé qu’il avait trouvé la formule juste pour décrire l’espoir irrationnel qui anime par exemple...

En savoir plus

regret

Assis dans le grand silence du monde, le méditant se drape d’une couverture, l’hiver, mais d’un simple châle de coton, l’été. Il s’adapte aux saisons. Le hatha yogi fait de même: sa pratique s’ajuste au temps qu’il fait tôt le matin sur les bords du Gange....

En savoir plus

recettes

On nous a ravi au silence en nous donnant une vie dont il y a fort à parier que nous n’en aurions pas voulu si on nous avait dit la tragédie qu’elle pourrait bien être. Notre devoir, les choses étant irréversibles*, est donc de tenter d’être le moins...

En savoir plus

limites

2/2 « Nous comprenons les concepts par leurs limites », disait Niels Bohr. Tout problème est en Réalité insoluble, cela se révèle quand on réalise que la résolution est dépendante des instruments pour l’aborder, ici en l’occurrence un cerveau humain limité....

En savoir plus

limites

1/2 Pour l’esprit limité qui m’habite, le religieux est pathologique. Et je dis en cela en étant bien conscient de l’insolente prétention de mon jugement, celui d’un adepte des lumières mettant en avant la raison comme vertu suprême, alors que je sais...

En savoir plus

soulagement

Toutes ces images, toutes ces pensées que nous voyons défiler derrière nos yeux clos, assis en méditation, sont FUGITIVES. Inutile dès lors de se focaliser (au sens propre) sur les premières (elles deviennent alors vite floues) et de poursuivre les secondes...

En savoir plus

oscillation

Même si tout désir est concomitant à une intentionnalité (cette caractéristique inhérente à tout le vivant et non pas seulement à l’humain - pour ce dernier relire Husserl), il est surtout - car c’est cela qui nous importe - la cause de la souffrance,...

En savoir plus