Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

retrait

À partir du moment ou une idéologie traitant de ce qu’elle appelle « le sacré » déclare qu’une vertu doit être universelle, elle se condamne à l’intolérance et voue le monde à la violence pour peu qu’elle ait suffisamment d’adeptes pour être tentée d’imposer...

En savoir plus

découvertes

Le méditant est un voyageur de l’esprit. Comme tout voyageur (et à l’inverse du touriste) il se laisse porter et ne sait pas où il va. Il s’assied, il part. Il voudrait s’égarer mais n’y parvient jamais suffisamment selon lui (à l’inverse à nouveau du...

En savoir plus

autosuffisance

Lorsque l’on s’incline devant l’ineffable beauté de l’instant, vient à l’esprit le mot « sacré ». Et comme c’est alors devant lui que l’on s’incline, on pourrait s’interroger sur ce qu’il est. Est-il l'œuvre d’un créateur, un créateur auquel on devrait...

En savoir plus

distinguo

Il y a instruction et instructions. On parlait avant de gens instruits, non pour les opposer aux analphabètes mais à ceux qui « n’avaient pas fait beaucoup d’école ». Les anglais, eux, parlent toujours d’« educated people » sans que cela choque, pour...

En savoir plus

veine

L’intelligence humaine à son plus noble niveau est celle qui permet de s'imprégner du mystère de l’Existence de tout ce dont on prend conscience grâce à sa propre existence, elle aussi mystérieuse (et qui nous fait réfléchir aussi à une éventuelle « identicité...

En savoir plus

décision

Le secret de la vie heureuse résiderait dans la bonne réponse à cette interrogation : dire oui au monde d’aujourd’hui et s’y investir, ou non ? Le méditant, me semble-il, a choisi. P.S. : Dans le billet du 11 avril 2008 il était question d’un exercic...

En savoir plus

innocence

La meilleure façon, et peut - être la seule, de se vider l’esprit serait sans doute de ne rien faire d’autre que de ne rien faire, c’est - à - dire de ne rien vouloir faire, et ce rien inclut la volonté de choisir les pensées que l’on souhaite avoir ....

En savoir plus

beauté

« Tout ça pour ça », pourrait-on déplorer. Quoique… L’humanité est une œuvre d’art en ce sens que la plupart de ses réalisations - et Dieu sait si beaucoup d’entre elles sont remarquables – n’ont pas été faites dans le but de résister au temps et à l’oubli....

En savoir plus

effleurement

L’homme est devenu homme quand il a su qu’il ne saurait jamais. Là furent les débuts de l’intelligence. Pour exprimer son humilité dans son approche de la Réalité Ultime, le philosophe d’hier disait que notre intelligence ne nous permettrait jamais de...

En savoir plus

fugacité

Si je n’ai qu’une quasi-certitude, c’est bien celle-ci : la vérité ne peut être ni édictée, ni boulonnée, ni encore organisée par (l’)autorité. Si tant est qu’elle existe, elle aura sans doute toujours le parfum du savon qui vous glisse des mains quand...

En savoir plus

suggestion

La mode du Hygge trahit, je pense, une société décadente, vautrée dans l’autosatisfaction, la bien-pensance et où importe tant une bonne réputation qui vous vaudra beaucoup d’amis. Question réputation, je préfèrerais pour les jeunes danois et leurs émules,...

En savoir plus

désarroi

désarroi

Nous avons tué tant de choses, nous les humains. Je me faisais encore une fois cette réflexion en entendant parler du yoga que l’on « fait » au bout du monde, en Nouvelle-Zélande, et je me disais : le mental étant à l’origine de toute volonté de faire,...

En savoir plus

fusion

Le détecteur de fumée installé la veille, c’est ce matin seulement en ouvrant l’œil que je l’ai entendu. Dès que l’autre œil s’est ouvert aussi, le bruit est devenu imperceptible. Je m’en rends compte, c’est parce que cette chambre à l’autre bout du monde...

En savoir plus

interrogation

L’égoïsme est certes déplorable, mais le fait est là : il est universel. Se posent alors les questions : Est-ce parce que l’égoïsme des autres est à chacun insupportable que l’altruiste potentiel se recroqueville et se voit contraint de rejoindre la cohorte...

En savoir plus

construction

Il devait avoir 13 ans. Il était au cours de biologie, assis à gauche sur le deuxième banc de la rangée centrale, à écouter une leçon parfaitement ennuyeuse d’un professeur étrange et tellement malsain qu’il se souvient encore de son nom, si longtemps...

En savoir plus

accommodement

D’une façon générale, détester ses limites voilà le malheur, ne pas les accepter voilà la frustration. Les accepter par contre apporte la paix à l’âme, et si l’on va plus loin encore, jusqu’à les aimer, on ouvre l’unique porte menant au bonheur. Peu d’humains...

En savoir plus

ravissement

ravissement

De la même façon que le riche est celui qui n’a pas de dettes, le méditant serait celui qui n’a pas de pensées. Ecouter à l’aube du monde un duo de tui et de bellbird (korimako) et l’entendre, l’esprit vide et ravi, ne serait-ce pas là le privilège du...

En savoir plus

innocence

La meilleure des méditations est sans doute celle où l’on est conscient tout en n’étant pas conscient de méditer. Ce serait dès lors pour cette raison que beaucoup de gens méditent vraiment, alors que d’autres qui pensent le faire ne sont que dans la...

En savoir plus

arrêts

arrêts

« Suddenly, in the forest, all paths were the same and I ceased to walk*, » wrote the great Yogi Lewis Thompson, adding: « It was then that He appeared. » During this trip to New Zealand I don’t really expect to be as lucky as he was when he found what...

En savoir plus

exigence

Nietzsche nous l’avait déjà dit : les concepts de sens et de valeur sont au centre de notre vie. Aujourd’hui, alors que le monde se divise chaque jour un peu plus entre les digital migrants et les digital natives, la question des valeurs me revient à...

En savoir plus