Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

situation

Quel méditant êtes-vous ? Etes-vous de ceux qui veulent atteindre l’éveil (et être ainsi - y avez-vous pensé ? - au-dessus des autres) ou à l’inverse, souhaitez être au mieux égal au dernier des hommes, tant vous les aimez tous ? Ou peut-être encore,...

En savoir plus

abstraction

Méditer, c’est s’abstraire, s’isoler. Mais ce repli sur soi ne doit pas être le moins du monde pathologique et pour qu’il en soit ainsi, si l’on y réfléchit bien, il ne doit pas être voulu (on en revient à cette idée émise dans le billet précédent que...

En savoir plus

impostures

On ne peut décider de (ou se décider à) ne rien faire et y parvenir, ce que l’on fait alors étant s’employer à ne rien faire. Le non-faire authentique ne peut être l’objet d’un vœu, d’une décision, d’une volonté, d’une méthode. Seul le hasard peut l’introduire....

En savoir plus

authenticité

Le yoga occidental est au yoga indien ce que le pain bio du supermarché et à celui d’un petit boulanger amoureux de son art. Les farines sont sans doute les mêmes mais tout le reste est différent. Si vous comprenez illico ce que « tout le reste » veut...

En savoir plus

définition

Parmi les quatre sentiments « exempts de limite » (Brahma-Vihara) du bouddhisme (la bienveillance, la compassion, la joie devant le succès de l’autre et enfin l’équanimité, entendez l’égalité d’humeur en toutes circonstances - une vertu prisée aussi des...

En savoir plus

suggestion

Lors de la visite d’un dangereux clown américain à Bruxelles il y a un petit mois, on nous a rappelé qu’en cas d’agression, la devise de l’OTAN est pour ses membres : « Un pour tous, tous pour un ». Prenons un peu de hauteur pour déplorer que ce ne soit...

En savoir plus

oisiveté

Ceux qui travaillent se divisent en deux camps : ceux qui font ce qu’on leur dit de faire et ceux qui font faire à ceux qui font, ce qu’ils leur ont dit de faire. Cela dit, il y a aussi ceux qui ne travaillent pas, soit que leur inactivité absolue se...

En savoir plus

symbiose

Encore trop peu étudiée, la relation privilégiée entre le corps et l’esprit trouve une confirmation supplémentaire dans la constatation suivante : Le premier ne peut se relâcher qu’à condition qu’on ne le veuille pas. Peut-on se tendre pour se détendre...

En savoir plus

nuance

Bien que l’islam radical soit plus répandu qu’on ne le pense* et qu’une partie importante des musulmans tranquilles peuvent parfois, hélas, se mettre à vociférer en cœur dans les rues en réclamant la tête d’écrivains ou de caricaturistes (comme cela s’est...

En savoir plus

retrait

À partir du moment ou une idéologie traitant de ce qu’elle appelle « le sacré » déclare qu’une vertu doit être universelle, elle se condamne à l’intolérance et voue le monde à la violence pour peu qu’elle ait suffisamment d’adeptes pour être tentée d’imposer...

En savoir plus

découvertes

Le méditant est un voyageur de l’esprit. Comme tout voyageur (et à l’inverse du touriste) il se laisse porter et ne sait pas où il va. Il s’assied, il part. Il voudrait s’égarer mais n’y parvient jamais suffisamment selon lui (à l’inverse à nouveau du...

En savoir plus

autosuffisance

Lorsque l’on s’incline devant l’ineffable beauté de l’instant, vient à l’esprit le mot « sacré ». Et comme c’est alors devant lui que l’on s’incline, on pourrait s’interroger sur ce qu’il est. Est-il l'œuvre d’un créateur, un créateur auquel on devrait...

En savoir plus

distinguo

Il y a instruction et instructions. On parlait avant de gens instruits, non pour les opposer aux analphabètes mais à ceux qui « n’avaient pas fait beaucoup d’école ». Les anglais, eux, parlent toujours d’« educated people » sans que cela choque, pour...

En savoir plus

veine

L’intelligence humaine à son plus noble niveau est celle qui permet de s'imprégner du mystère de l’Existence de tout ce dont on prend conscience grâce à sa propre existence, elle aussi mystérieuse (et qui nous fait réfléchir aussi à une éventuelle « identicité...

En savoir plus

décision

Le secret de la vie heureuse résiderait dans la bonne réponse à cette interrogation : dire oui au monde d’aujourd’hui et s’y investir, ou non ? Le méditant, me semble-il, a choisi. P.S. : Dans le billet du 11 avril 2008 il était question d’un exercic...

En savoir plus

innocence

La meilleure façon, et peut - être la seule, de se vider l’esprit serait sans doute de ne rien faire d’autre que de ne rien faire, c’est - à - dire de ne rien vouloir faire, et ce rien inclut la volonté de choisir les pensées que l’on souhaite avoir ....

En savoir plus

beauté

« Tout ça pour ça », pourrait-on déplorer. Quoique… L’humanité est une œuvre d’art en ce sens que la plupart de ses réalisations - et Dieu sait si beaucoup d’entre elles sont remarquables – n’ont pas été faites dans le but de résister au temps et à l’oubli....

En savoir plus

effleurement

L’homme est devenu homme quand il a su qu’il ne saurait jamais. Là furent les débuts de l’intelligence. Pour exprimer son humilité dans son approche de la Réalité Ultime, le philosophe d’hier disait que notre intelligence ne nous permettrait jamais de...

En savoir plus

fugacité

Si je n’ai qu’une quasi-certitude, c’est bien celle-ci : la vérité ne peut être ni édictée, ni boulonnée, ni encore organisée par (l’)autorité. Si tant est qu’elle existe, elle aura sans doute toujours le parfum du savon qui vous glisse des mains quand...

En savoir plus

suggestion

La mode du Hygge trahit, je pense, une société décadente, vautrée dans l’autosatisfaction, la bien-pensance et où importe tant une bonne réputation qui vous vaudra beaucoup d’amis. Question réputation, je préfèrerais pour les jeunes danois et leurs émules,...

En savoir plus