Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

surenchère

Si consommer est un des maîtres mots de la société capitalisto-libérale dans laquelle, hélas, nous sommes, alors le méditant est forcément un hors système (« hors caste » pour reprendre le thème du billet du 16 octobre dernier) en cela déjà que si aujourd’hui, alors que tous les indicateurs de notre folie destructrice sont dans le rouge, consommer mieux c’est évidemment consommer moins (et cela de façon radicale et inconditionnelle), à son extrême opposé, méditer mieux, ce fut, c’est et ce sera jusqu’à la fin (proche) du temps de l’homme, méditer plus*.


P.S.: Le billet du 2 novembre 2007 initiait une série de six billets sur le temps aisément retrouvables en cliquant sur "suivant" en fin de chaque billet.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

mamalilou 17/11/2009 17:43


mmmouay, je suis bien d'accord, dis-je en croquant avec gourmandise dans un rocher moelleux à la noix de coco... frugal, mais savoureux...
radical... chacun doit se sentir concerné, si l'on veut avancer...


Marc 18/11/2009 17:02


Radical, voilà le mot!


© Jack MAUDELAIRE 09/11/2009 12:56



---> Bonjour, cher Marc,

Votre billet me parle pour me rappeler ce que dit Nicolas Hulot dans son dernier livre « Le Syndrome du Titanic » que tout le monde devrait lire, et ici, il dit :
« J'entends parfois dire que la recherche de la sagesse, aujourd'hui, se fait rare. Une telle démarche n'aurait plus sa place dans des sociétés techniciennes tout entières tournées vers la
production et la consommation... »
Je rejoins sa pensée et comme il le dit encore « Si nous tous, riches comme pauvres, ne modifions pas immédiatement notre comportement pour faire “mieux avec moins” et mettre l'écologie au centre
de nos décisions individuelles et collectives, nous sombrerons inéluctablement. »
Ainsi, il est plus que temps que chacun devienne plus sage, plus responsable si nous ne voulons pas que les générations futures nous reprochent de l'avoir su, mais de n'avoir rien fait pour
changer le cours des choses.

Bien à toi et douce continuation, chaleureusement, Jack.



Marc 18/11/2009 16:56


La recherche de la sagesse appartient à un temps. Le nôtre est celui du suicide, d'une intranquille apocalypse.
Amitiés, Jack.


fée des agrumes 05/11/2009 10:19


Choix de vie souvent incompris et dérangeant.
détachement plus que nécessaire pour ne pas en faire un étendard, une révolte, une colère, une profonde solitude ou tristesse.


Marc 18/11/2009 16:54


Méditer plus; ne pas le faire savoir.