Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

surdité

Avoir une envie et ne pas y « succomber », c'est très exactement se négliger, refuser de s'écouter, faire la sourde oreille à soi-même. (Par exemple, s'il y a quelque chose ici qui rend sourd, c'est peut-être moins la masturbation que le fait qu'on se refuse à y recourir). C'est ainsi que l'esprit, accumulant les désappointements, souffre d'une grandissante frustration et se débilite. Tous les tabous mènent tôt ou tard à la sénilité.

Il n'y a que les esprits libres à rester alertes jusqu'à l'abandon final des forces du corps (qu'eux n'appellent pas la mort).

 

 

 

 

P.S.1: Le billet du 26 mars 2008 évoquait, lui, d’un désir qu’il ne faut surtout pas susciter: connivence.

P.S.2: En 2007, le blackin c’était cinq minutes; aujourd’hui, c’est une heure. Ce soir, de 20h30 à 21h30, méditez dans le noir pour la planète. Une bougie est admise.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

lilou 29/03/2011 10:03



Les mots se posent en moi spontanément..je vais tenter d'être plus claire d'après la manière dont je les ressents.


Lorsque nous sommes sourds ( nous ne voulons pas entendre, nous refoulons) ce qui s'exprime en nous  spontanément et de manière primordiale( sourdre dans le sens de surgir) nous étouffons
cet élan de vie. Le cri alors qui se fait entendre est un jaillissement de l'énergie bloquée  sous une forme détournée.



Marc 08/04/2011 19:53



Ah, voilà.



lilou 28/03/2011 10:44



Sourds à ce qui sourd en nous
Nous étouffons la vie.
Le cri alors se fait entende
Comme l'eau qui jaillit.



Marc 29/03/2011 09:45



Sibyllin.



fée des agrumes 27/03/2011 11:12



Jusqu'à l'extrème liimite, nousa vons quelque chose à apprendre.



Marc 29/03/2011 09:39



Vivre c'est apprendre. Voilà pourquoi nous sommes entourés de morts, et peut-être le sommes-nous aussi, morts...