Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

suggestion

Le méditant ferme les yeux, et le Gange, lui, ne regarde que le ciel. Cela les rapproche-t-il et en quoi? Peut-être pour se familiariser avec l’éternité qui, comme le souligne Werner Lambersy, est un battement de cils.

 

 

 

 

P.S.: Le billet du 14 juillet 2008 posait une question dérangeante: bellicisme.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Sylvie 15/07/2012 23:21


La passion les rapproches d'une certaine sérénité, quiètude...J'aurais tendance a penser que l'infinie reflète sur le Gange et que le Gange en serais le miroir


Sylvie