Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

revirement

C’est en fait du contraire de penser dont on aimerait parler ici mais ce verbe n’existe pas, que l'on sache. Pourquoi cette lacune, cette inexistence?

Est-ce parce que ce concept fait peur? Est-ce parce que dans nos sociétés mentalement agitées on identifie encore l'absence de pensée à la mort (« Je pense, donc je suis. »)? Ou, plus tragiquement, est-ce parce que l'on ignore totalement ce qu'est ne pas penser, avoir l’esprit vide, être toute écoute et donc Réellement apprendre?

Ne plus penser: quand le moment est venu d’arrêter, savoir reconnaître ce moment et non pas agir contre cette inexplicable volonté de l'Ultime. Alors on glisse vers l'extatique silence...

 

 

 

 

P.S.: Il y a un gars qui tous les ans vers Noël… Le billet du 30 décembre 2009 proposait un casse-tête. Je vous souhaite une belle année 2012.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

cat 04/01/2012 06:14


Point de pardon à avoir puisqu'il n'y a aucune offense et encore moins entre gens qui s'apprécient !

Le poétiste 01/01/2012 15:21


Cher Marc,


--------------------------------


Tourner ses lèvres vers le silence, et se garder de penser pour trouver la paix, c'est infiniment reposant.


Bons voeux 2012, avec ma tendre sympathie, Jack le poétiste.

Marc 03/01/2012 19:22



Jack, quel plaisir de te (re)lire! Bons voeux à toi aussi, ami.



cat 30/12/2011 19:41


Voilà c'est ça, un gars comme ça par hasard qui va nous faire plancher sur un mot qui n'existe pas mais dont on devrait donner la signification .. outre de me demander d'enlever des pubs sur mon
blog (ce que j'ai fait d'ailleurs parce que je suis obéissante) pfffttt ! Bonne année aussi Marc !

Marc 03/01/2012 19:21



Je suis impossible. Me pardonneras-tu jamais, sachant combien je t'apprécie?